jeudi 31 mars 2022

4995

Un deuxième pis produisant la viande hachée dont nous aurions pu quotidiennement remplir notre seau sans nuire à la vache, cela dépassait donc les compétences du Créateur ?!

 

Quand tu achètes son livre, saches que tu n'amortis même pas la dépense d’encre et de papier de l’auteur. Alors ses frais de whisky… 

 

Le mâle en rut est à la fois le marteau et le clou. Cessons donc de médire du Créateur, voulez-vous. Grâce à lui, c’est déjà ça, l’homme ne risque pas de se taper sur les doigts en copulant.

 

mercredi 30 mars 2022

4994

Les animaux développent naturellement de fines stratégies de survie. Nombre d’insectes se parent ainsi de livrées qui leur permettent de se fondre dans le décor ou, mieux, d’inspirer la crainte à leurs prédateurs. Et dès lors, je m’étonne qu’aucun coléoptère encore n’ait revêtu celle qui frappera d’épouvante l’entomologiste.

 

Ta maison te laisse croire que tu es effectivement son propriétaire puisque cela semble te faire plaisir. Tu n’es pourtant qu’un hôte de passage. Les toilettes sont au bout du couloir et des placards sont à ta disposition dans ta chambre pour y ranger tes affaires si tu veux.

 

Mais que se passerait-il si la cerise répondait pourtant à l’amour sans espoir de l’olive ?

mardi 29 mars 2022

4993

Le jeûne hydrique étant une cure de détoxication, est-il cependant permis de joindre l’inutile au désagréable et de le faire valoir aux yeux de Dieu comme une mortification pour le salut de notre âme ?

 

je les taille

ils me tailladent

mes rosiers

 

Et maintenant, devinez ce que va faire la sauterelle… ?

lundi 28 mars 2022

4992

Tous ces livres de littérature étrangère qui s’empilent sur les tables de nos librairies alors que nous avons déjà bien du mal à écouler la production nationale, ça ne peut plus durer ! Cette concurrence nous tue. Mes récits, écrits et conçus dans nos territoires, irrigués par le vin de nos vignes, ne trouvent plus preneur ! Par bonheur, je sais que certains candidats à la prochaine élection présidentielle proposent de mettre en place un blocus qui stoppera net cette invasion. Apportons-leur nos suffrages ! Lisons français !

 

Ni vu ni connu, j’enfouis du bout du pied mes turpitudes sous mon ombre aussi franche et naïvement découpée qu’une peau d’ours jetée au sol.

 

Mon absence me fait mal partout, m’a dit le mort.

dimanche 27 mars 2022

4991

Me dira-t-on pourquoi les enfants des classes maternelles sont régulièrement infestés de poux alors que cela n’arrive plus jamais aux collégiens, aux lycéens, pour ne rien dire des employés de banque et des sénateurs ? D’où sortent donc ces petits pouilleux – non moins morveux bien souvent – que nous abritons dans nos familles ?!

 

L’évier fera la vaisselle du lavabo et le lavabo la toilette de l’évier. Cet accord historique met fin à une guerre de position qui semblait sans issue.

 

J’apprends que mon médecin traitant a cessé son activité. Un miracle ! Alors que je me croyais perdu !

samedi 26 mars 2022

4990

Je me demande bien comment l’on peut façonner une chaussure dans une peau de serpent, sachant qu’un serpent est tout de même beaucoup plus étroit et surtout beaucoup plus long qu’un pied !

 

Il faudra pourtant bien que le jet de pierres du clocher nous retombe dessus.

 

j’hésite, filet à papillons ou épuisette

j’ai promis à mes filles une friture d’exocets

vendredi 25 mars 2022

4989

J’ai rencontré le succès. Il était accompagné d’une telle bande de cons prétentieux que j’ai fait semblant de ne pas le voir et j’ai poursuivi mon chemin au bras de la belle indifférence dont j’aime assez le petit menton hautain.

 

Le fumeur repenti peut attendre avec sérénité le coup dur qui sera la bonne occasion d’en rallumer une : ça va venir.

 

Mais est-ce que plus je nage profond plus je suis mouillé ?

jeudi 24 mars 2022

4988

Les aînés souffrent inévitablement des erreurs de leurs parents inexpérimentés. Ça se passe mieux avec les plus jeunes. Vous avez remarqué, par exemple, que l’on ne parle jamais des premiers fils de Guillaume Tell ?

 

Queue tire-bouchon, groin accordéon, et bonne chère – buvez ! dansez ! mangez ! – quel amphitryon, ce cochon !

 

J’ai écrit trop de livres ; maintenant, je ne peux plus déménager.

mercredi 23 mars 2022

4987

La routine de l’existence s’accommode fort bien d’un décor que la familiarité a fini par gommer complètement. C’est le fond neutre qui lui convient. Mais que survienne un événement dans notre vie et ce paysage d’un coup retrouve ses reliefs et nous semble atrocement étranger, d’une indifférence accablante, mortelle, et révèle enfin ce qu’il est : le cimetière où déjà nous gisons.

 

Mon jardin n’existe que lorsque je me trouve dedans. À chaque fois que j’y suis, ça ne manque jamais, il s’étend là, autour de moi. Cela fait-il de moi un de ses arbres ?

 

(Et merde, j’ai encore oublié de rapporter sa culotte à Lucie ! Je vais me faire in-cen-dier !)

 

mardi 22 mars 2022

4986

Il s’activait, penché sur mon visage, avec ses poudres, ses fards, ses crèmes, ses pinceaux, ses brosses, ses cotons. – C’est rare, un maquilleur, fis-je remarquer. Ordinairement, ce sont plutôt des femmes qui exercent ce métier. – Allons, monsieur, cessez de vous agiter, s’il vous plaît, me répondit-il, vous savez bien que je suis thanatopracteur.

 

Vous avez vu l’état du monde ?! Vraiment, vous avez une drôle de façon d’accueillir les extraterrestres !

 

Le désir est à fond : la déconvenue vient d’accepter de lui filer son 06 !

 

lundi 21 mars 2022

4985

Pressés dans les transports, attelés à des tâches ingrates et répétitives, parqués dans des centres commerciaux, entassés dans des tours, achevés dans des hôpitaux surpeuplés… comment ne pas pousser un mugissement d’indignation devant les conditions déplorables de l’élevage intensif du bétail humain ?

 

Les abeilles veillent à la pollinisation nécessaire à la reproduction des espèces végétales. Si elles disparaissent, nous n’aurons plus d’oxygène à étaler sur nos tartines.

 

C’est le printemps ! Quelqu’un y croit encore ?

dimanche 20 mars 2022

4984

Les dragées du baptême en tintant joyeusement dans leur cornet crucifient une deuxième fois le corps du Christ, trop pâle, fade et plate friandise, décidément.

 

Je le trouvai rajeuni de dix ans. Il m’avoua qu’en effet, le matin même, il s’était arraché les poils des oreilles.

 

La vieillesse est un naufrage, dit-on. Mais le hors-bord et la gondole ont sombré depuis longtemps. Reste à couler la galère.

 

samedi 19 mars 2022

4983

Quand on lui demande le secret de sa remarquable longévité, Paulo répond sans hésiter qu’il la doit à une hygiène de vie fondée sur une stricte et implacable routine.

 

Parlons plutôt d’une discipline de fer ! À 11h pétantes, il descend cinq ballons de blanc qui le conduisent doucement à l’heure de l’apéritif. Et là, Paulo ne transige pas avec la règle : c’est un pastis, et rien d’autre (sinon un deuxième, bien sûr). Puis il accompagne son déjeuner d’une bouteille de rouge. Trois pintes de blonde sur le coup de 16h. Un triple whisky à 18h. Et ponctuellement, s’il vous plaît ! Puis il dîne d’une bouteille de rouge. Enfin – il est alors 20h –, il écluse des petits verres de cognac, armagnac et calvados en respectant cet ordre avec un scrupule tatillon.

 

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, Paulo est ce solide gaillard de 34 ans qui en paraît à peine 72.

vendredi 18 mars 2022

4982

On a beau dire, la pêche est tout de même moins cruelle que la chasse. J’ai pour ma part renoncé à cette dernière, vraiment trop barbare, et j’attrape biches et sangliers en les appâtant avec des épis de maïs fichés dans de gros hameçons qui se plantent dans leur gorge quand je les ferre en tirant vigoureusement sur ma canne. Après quoi je les achève en leur cognant la tête sur une pierre.

 

vite

un gué

pour mon ricochet

 

On voit celui-ci se frotter au tronc des eucalyptus pour se débarrasser de ses parasites. Mais ce que l’on n’a pas vu, c’est le bond prodigieux effectué par la puce pour rattraper le kangourou.

  

[Le Covid ayant encore frappé, la rencontre à la librairie Quartier latin de Saint-Etienne samedi est annulée.]

jeudi 17 mars 2022

4981

Encore du sable du Sahara plein le ciel de Dijon ! Je viens de libérer un petit dromadaire qui s’était malencontreusement empêtré dans le filet de ma table de ping-pong.

 

À la fin du Cours Préparatoire, sachant désormais lire et écrire, j’aurais pu quitter l’école et m’épargner les onze années d’ennui qui devaient suivre puisque je n’ai effectivement fait aucun profit des enseignements qui me furent prodigués, ni en sciences ni en langues, ni en aucune autre matière. J’avais acquis les connaissances dont j’aurais besoin et qui me suffiraient, je le savais. C’était avec ce mince bagage que je me débrouillerais, que j’affronterais la vie, ainsi en décida en tout cas mon esprit qui se ferma à toute autre curiosité. Chose bien regrettable, certainement, mais enfin il en fût ainsi.

 

Le vent emporta mon chapeau, je râlai, puis il m’en apporta un autre qui me seyait davantage, oh pardon, d’accord, je me suis moi aussi emporté un peu vite.

mercredi 16 mars 2022

4980

On se lève et on se casse… Mais, en Ukraine, les hommes de 18 à 60 ans, mobilisés, ne sont pas autorisés à quitter le pays. Ils sont les doux frères et les tendres pères des filles et des enfants qui s’en vont. Ce sont des hommes d’aujourd’hui, ils n’ont pas grandi comme de futurs soldats, ils vaquaient volontiers aux tâches domestiques, ils n’ont pas la guerre dans le sang. Quand en finira-t-on enfin avec les stéréotypes de genre ?

 

SUZIE – Quelles blagues tu mets sur ton blog aujourd’hui ?

MOI – Sache, ma chérie, que ne sont pas toujours des blagues ! Il y a aussi de bien tristes, bien navrants et très amers constats…

SUZIE – Bref, encore des blagues !

 

Le temps est un torrent joyeux, il préfère tracer droit devant, fluide et rapide. Il n’aime pas s’emberlificoter dans la chronologie et compliquer son cours simple et sans détours de tous ces événements qui le changent en histoire.

mardi 15 mars 2022

4979

Quelle vista ! Le coffre en effet était derrière le tableau ! Ce n’était pas un cambrioleur intuitif et chevronné comme Marcel que l’on allait berner en usant de si pauvres cachettes ! Après deux heures de travail au chalumeau, il parvint à percer la porte blindée et s’empara avidement des trois billets de cent euros qu’il trouva dans le coffre. Hé, hé ! Bonne affaire ! Puis, avant de partir, afin de dissimuler le plus longtemps possible son forfait et protéger ainsi sa fuite, Marcel, c’était encore finement joué, raccrocha le Van Gogh à sa place.

 

Quand il a précisément décompté le temps de cuisson de ton œuf, décalotte ton sablier, il te fera encore un parfait coquetier pour celui-ci.

 

Plus de bibliothèque dans les salons. Mais une petite pile de livres encore à côté des toilettes. On va abattre les deux corvées en même temps.

lundi 14 mars 2022

4978

Où vont les mots qui se dérobent, les mots qui nous échappent ? Rejoignent-ils une contrée perdue peuplée de bêtes oubliées, plantée d’essences évanescentes, nomment-ils désormais ce monde sauvage où errent les âmes amnésiques, bercées par des rêves incompréhensibles et le parfum de sentiments révolus ? 

 

La laine du mouton passant sur le dos de l’homme reforme vite son troupeau. Direction l’alpage à la page.

 

Une vie de combats qui n’auront pas été menés en vain puisqu’ils débouchent enfin sur la paix de la mort.

  


dimanche 13 mars 2022

4977

Nous sommes contents, Agathe et moi, nous sommes à l’auditorium pour écouter Brad Mehldau. Le piano de Brad Mehldau, ça va être bien. Peu avant que s’éteignent les lumières, arrive en titubant et s’assoit derrière nous un homme très maigre qui étreint une bouteille d’oxygène reliée à ses narines par un tuyau de plastique. Il est venu écouter Brad Mehldau lui aussi.

 

Ça commence. Comme il est clair, le piano de Brad Mehldau ! Derrière Agathe et moi, le spectateur malade souffle fort. Très fort, dans nos oreilles. Qu’est-ce qu’elle est bonne, l’acoustique de cet auditorium ! Trente-quatre mètres de hauteur ! La musique de Brad Mehldau enfle sous la voûte. Presque autant que les sifflements rauques du courageux agonisant derrière nous, c’est dire. Celui-ci profite de la vie jusqu’au bout. Il fait bien ! Mais nous aussi, nous sommes venus écouter Brad Mehldau.

 

Il souffle de plus en plus fort. Et ma compassion pour lui augmente en même temps qu’un léger agacement peut-être : c’est qu’on n’entend pas très bien Brad Mehldau, Agathe et moi, dans cette tempête. Puis, au milieu du récital, après quelques halètements plus précipités, tout à coup notre voisin se tait et observe dès lors un silence complet. Je ne peux que lui donner raison. Ainsi, c’est sûr, il va mieux entendre le piano de Brad Mehldau. Agathe et moi aussi, par la même occasion.


[L’homme, espèce éteinteentretien avec Maxime Morin à propos de L’Arche Titanic sur le très beau site Literature.green.]

samedi 12 mars 2022

4976

J’achète quelques boîtes de Pansement prédécoupé pour la protection des plaies superficielles et petites blessures du quotidien destinées à la collecte en faveur de l’Ukraine organisée par le collège de mes filles. En sortant de la pharmacie, je suis pris d’un doute affreux : est-ce que ça va suffire ?

 

La truite naît sans écailles. C’est pourquoi nous lui confectionnons tendrement une petite armure d’amandes effilées.

 

Le transgenre accompli, exfiltré du sexe féminin, serait donc un gros macho misogyne ?

 

[On peut d'ores et déjà écouter l’enregistrement de la rencontre autour de L’Arche Titanic, le 7 février, à la Maison de la poésie, animée par Colombe Boncenne, avec des lectures (et non une conférence) de Christophe Brault. À noter que l’étape du Marathon autofictif annoncée pour le 17 mars à la fin de l’entretien a dû être déprogrammée. Prochaines dates : 22 avril et 19 mai.]

vendredi 11 mars 2022

4975

Voici donc venu le temps du deuil et du souvenir… Il faudrait faire à chacune de dignes funérailles, chacune les mérite, avec des fleurs, des discours émus et tant de larmes, mais alors quel triste cimetière deviendrait notre petit jardin. Alors, ivre de douleur, je les attrape par les cheveux, par les bras, par leurs pauvres vêtements démodés et je les fourre toutes dans la même caisse, que je vais descendre à la cave. C’est à quoi finalement je me résous. Mes filles ont passé l’âge de jouer à la poupée.

 

Ce sentier longe le précipice au plus près de la paroi rocheuse, craignant à chaque tournant d’en rencontrer un autre qui arriverait en sens inverse.

 

Dieu a créé la vie, puis il a rectifié le tir. Et semé la mort.

 

jeudi 10 mars 2022

4974

Sur le poste téléphonique de ma chambre d’hôtel namurois, quatre touches : RÉCEPTION-RÉVEIL-RESTAURATION-ESPIÈGLERIE. J’hésite à appuyer sur cette dernière, puis renonce. Il est trop tard et j’ai sommeil. Mais enfin, j’apprécie le service proposé et qu’il me soit possible à tout moment de faire monter dans ma chambre un clown malicieux pour me divertir.

 

Je me suis sacrifié. J’ai pris l’aile et je lui ai laissé la cuisse. Il s’est fâché pourtant, au prétexte qu’il s’agissait d’une raie aux câpres.

 

Et, cerise sur le gâteau, le dessert est un clafoutis !

mercredi 9 mars 2022

4973

Enfin, les femmes écrivains ne seraient plus désignées par un terme de genre masculin renvoyant à l’éternelle domination patriarcale. C’était une victoire à la fois concrète et symbolique. On ne pouvait que s’en féliciter après tant d’années de lutte pour plus de visibilité et de considération. Fâcheuse coïncidence, pourtant, c’est alors qu’un courant critique postmoderne décréta la mort de l’autrice.

 

Les gamins de Carrare en ont marre : tous leurs bonshommes de neige ressemblent au David de Michel-Ange.

 

l’homme descendit du singe pour devenir ce lettré

qui empile des livres dans sa bibliothèque

dont le sommet se perd dans le ciel des idées

si haut que ne s’y hisse que le cercopithèque



mardi 8 mars 2022

4972

Si nous cachions pudiquement nos yeux plutôt que nos organes génitaux, la fièvre romantique supplanterait bientôt l’ardeur sexuelle et les amants n’arracheraient leurs voiles avec tant d’impatience et de hâte que pour pouvoir échanger enfin, enfin, enfin, ô ma chérie, un long et langoureux regard.

 

Livrée à elle-même, la nature sauvage couvre la plaine de ronces barbelées, et c’est partout le goulag.

 

Les bonnes âmes s’insurgent bien rapidement contre la généreuse proposition de Vladimir Poutine de ménager des couloirs humanitaires entre l’Ukraine et la Russie. Sachez que cette idée si décriée a pourtant su séduire les lions qui ont immédiatement organisé l’exode des antilopes selon ce même principe et les loups pareillement qui offrent désormais aux brebis une issue de secours menant directement à leur cuisine aménagée où elles pourront jouir des équipements les plus modernes. S’il vous plait, ne nous trompons pas de combat.

 


lundi 7 mars 2022

4971

Vladimir Poutine est donc ce genre d’incompréhensible bonhomme qui assume avec sérénité d’être responsable de la mort de plusieurs dizaines d’enfants en quelques jours. Une telle force morale ne se rencontre pas souvent. Moi, par exemple, je sais que je vais mal dormir la nuit suivante dès que je tue ne serait-ce qu’un enfant, même tout petit. Aussi bien, je peine à imaginer sur quelles bases communes nous pourrions engager avec une pareille brute de fructueuses négociations de paix.

 

Je sais que ces sarcasmes m’exposent à de violentes représailles et que mon audace désigne L’Autofictif comme cible principale de la prochaine cyber-attaque des forces russes. Ce journal à son tour pourrait bien être empêché de paraître.

 

Mais si au moins la concentration de la puissance de feu de Poutine sur ce nouveau front pouvait détourner celle-ci de Kiev durant quelques jours, je n’aurais pas écrit en vain…

dimanche 6 mars 2022

4970

Le Muséum d’Histoire naturelle de Liège est remarquable pour ses collections d’animaux naturalisés. Il semblerait en effet que les taxidermistes aient eu à cœur d’habiller tous les spécimens accueillis en ces lieux de la même fourrure beige, rêche et fanée – qu’il s’agisse d’un puma, d’un wallaby, d’un castor, d’une moufette, d’un renard, d’une taupe, d’un ornithorynque, d’un ours polaire ou d’un lapin de garenne –, comme cela se pratique dans les écoles où l’uniforme est de rigueur afin d’éviter les signes extérieurs de classe ou de religion et les discriminations haineuses qui s’ensuivent. Sage disposition. Aucun conflit à signaler.

 

Et les caméléons se confondent si bien avec le mur blême devant lequel ils sont exposés que je pourrais jurer n’en avoir vu aucun.

 

Seule exception, une otarie rousse et crépue à tête de fox-terrier dont on a puni l’arrogante singularité en l’aplatissant d’un coup de pelle, si bien que l’on dirait plutôt maintenant la petite sœur du paillasson de l’entrée, lequel par bonheur ne semble tout de même pas aussi grièvement bigorné.

samedi 5 mars 2022

4969

J’étais un piètre joueur d’échecs jusqu’à ce que me vienne l’idée d’enfiler mes pièces sur quatre tiges métalliques mobiles actionnées par des poignées. Dès la première partie, j’ai infligé une cinglante défaite au champion du monde Magnus Carlsen, 10-0 ! Il n’a pas cadré un seul tir !


Elle use de la force du courant qu’elle ne peut remonter pour creuser dans la terre ces boucles et méandres qui lui permettront malgré tout un jour ce retour à la source qui est, depuis son départ, son unique projet.


J’ai plusieurs cordes à mon arc, mais elles me servent toutes à décocher des aphorismes.

 


vendredi 4 mars 2022

4968

Vieillir, et si ce n’était au vrai qu’une fine stratégie pour fuir un monde que tu n’aimes ou ne comprends plus ? Le temps est alors le bon cheval que tu cravaches encore pour atteindre la sortie avant que ne soit découvert le principe de l’immortalité qui ferait de toi l’éternel prisonnier de cet enfer.

 

Les petits tests qu’il est demandé à l’internaute d’effectuer sur certains sites afin de prouver qu’il n’est pas un robot me semblent justement à la portée du premier robot venu. Or, comme par hasard, le jour où je constate que de fortes sommes ont été prélevées sur mon compte, mon épluche-légumes électrique arbore un chapeau flambant neuf…!

 

Le charançon xylophage se frotte les pattes. Pinocchio vient de faire un gros mensonge.



jeudi 3 mars 2022

4967

Toutes ces choses qu’on laisse derrière soi sans jamais plus y revenir… Il nous avait semblé pourtant qu’elles compteraient désormais, qu’elles feraient partie de notre vie. Cette réflexion un peu amère sans doute m’est venue quand j’ai brutalement pris conscience que cela commençait à faire bien longtemps que je n’avais repoussé du pied un blaireau mort.

 

Or il suffirait que chaque individu ayant la chance de vivre dans un pays riche accepte d’utiliser désormais une fourchette à trois dents pour éradiquer complètement la famine sur cette Terre.

 

Seule ma belle âme sera sauvée. C’est pourquoi je suis à la recherche d’une entreprise de pompes funèbres qui proposerait des cercueils dotés de matelas à mémoire de forme.

mercredi 2 mars 2022

4966

Je sculpte, façonne, peins puis commercialise des quilles couchées. Il s’agit d’un jeu de dix quilles que l’on achète donc déjà couchées, économisant par là même le prix de la boule, inutile, et le temps que l’on passe ordinairement à les déquiller.

 

Je regrettais de lui avoir fait cette confidence. Heureusement, il a accepté de me la rendre sans trop faire d’histoires.

 

Étant donné la parfaite inefficacité du coup d’épée dans l’eau, m’expliquera-t-on enfin pourquoi l’on s’obstine à frapper celle-ci avec une rame de bois encore plus inoffensive ?

 

mardi 1 mars 2022

4965

La vache aura reculé de deux pas tandis que la fermière s’asseyait sur le tabouret de traite et celle-ci a machinalement saisi puis pressé le battant de la cloche pendue à son cou – alors, dans un glorieux tintamarre, les claires notes argentines ont plu dans le grand seau de fer.

 

Grive grièvement blessée, c’est encore le merle qu’on plume.

 

Seul dans le grand ciel bleu, ce petit nuage semble bien embêté. Il n’a plus rien à effacer, sinon lui, et il ne sait pas comment faire.