samedi 15 mai 2021

4693

Mon spectacle n’a pas connu le succès que j’espérais. Serait-ce parce qu’il n’y a qu’un fil à ma marionnette de pendu ?

 

On humecte son index pour savoir d’où vient le vent et tourner les pages avec lui.

 

Je possède depuis douze ans un cactus en pot. Il commence à perdre ses épines. Enfin, il me fait confiance et sait que je ne le mangerai pas.

 

vendredi 14 mai 2021

4692

Ce gilet blanc en boule sur l’étagère accroche soudain mon regard avec… le sien, deux gros boutons de bois sous lesquels un pli dessine un rictus, et je ne vois plus dès lors que cette bête – singe, ourson, paresseux ? –, recroquevillée là, visiblement apeurée, et je m’en amuse, tout en me demandant pourtant si elle ne risque pas de devenir dangereuse.

 

Pour en finir avec les atermoiements, l’éternuement.

 

Entre le couteau et la fourchette si menaçants, comment s’étonner que la cuillère fasse le dos rond ?

jeudi 13 mai 2021

4691

L’ambition de l’homme ayant assez lamentablement échoué – souvenons-nous, il s’agissait de conquérir le monde et d’y établir l’harmonie –, je m’accommode plutôt bien – car tout est relatif – de ma propre déconfiture.

 

L’eau stagnait, puis les castors rongèrent les pieds du lit de la rivière.

 

Oui, mais s’il préfère appeler Laurine sa nouvelle amie Laure, ce n’est pas tant pour créer entre eux cette intimité amoureuse charmante que favorise l’invention de surnoms rien qu’à soi que pour recycler à peu de frais les poèmes qu’il a écrits pour Delphine, son ex.

mercredi 12 mai 2021

4690

Un moucheron se noie dans mon whisky ! Vite, je l’en sors du bout du doigt, moins par compassion que par peur qu’il ne vide mon verre (un Macchalan hors d’âge et hors de prix). L’insecte est toujours en vie – d’une chiquenaude, je le renvoie à son destin de diptère infime, et il s’envole, droit comme une flèche, sans un zigzag, complètement bourré.

 

À la fin du spectacle, bien fatigué, le clown enfila un complet anthracite de bonne coupe, noua autour de son cou une sobre cravate bleue et alla se coucher.

 

Il faut apprendre à réduire ses besoins, ses désirs, ses appétits. Voyez ce tire-bouchon : c’est mon couteau-suisse.

mardi 11 mai 2021

4689

Voyant qu’il va prendre une photo, elle adopte une pose très inconfortable mais non moins avantageuse – qu’elle conserve un moment, une fois la photo prise, afin de donner à croire qu’elle s’y trouve à l’aise et n’a jamais songé à faire la belle. Mais ça ne prend pas, ça ne prend pas du tout. La preuve.

 

Le renoncement à toute ambition, l’abandon de toute vanité : la sagesse suprême, en somme, est plus facile à atteindre au terme d’une série de revers et d’échecs. L’homme à qui tout réussit est condamné à demeurer un fanfaron, un pitre, un sot. Bien fait.

 

L’aphoriste croit-il vraiment faire progresser la science ?

 

lundi 10 mai 2021

4688

On ne vieillit pas d’un bloc, tout uniment usé comme un galet. Ce serait mieux, ce serait doux – et tellement plus poli. Mais la lutte est pénible et continuelle, en soi, entre les forces qui résistent et celles qui déclinent. Le pied droit trépigne dans sa basket, il tomberait le record mondial du marathon si seulement le gauche ne refusait désormais de quitter sa pantoufle.

 

Et ma main ?

 

Ma main vivement plonge dans toutes mes poches comme la tête du cygne dans l’eau. J’ai dû perdre mes clés dans le lac.

dimanche 9 mai 2021

4687

Il y a bien un moment, à force, tant cet état dure et s’aggrave, où l’on cesse d’être vieux, non ? La mort, se rencontrant d’ailleurs aussi de bien d’autres façons, ne saurait constituer la seule issue.


Mais si nous ne l’avions nommé chat-huant, aurait-il une seule autre raison de huer ?


Je marchais résolument sur mon fil, puis je suis arrivé au bout. Or j’avais de la route à faire encore et j’ai donc continué, avec un peu moins d’assurance sans doute, en tâtonnant à chaque pas dans l’azur.