dimanche 17 janvier 2021

4575

C’est la distance seule qui fait paraître si petite la tête de la girafe, laquelle est en réalité à peu près trois fois plus volumineuse que son corps.

 

Dans le même ordre d’idées, l’éléphanteau est évidemment aussi gros que sa mère, mais il est si éloigné de celle-ci dans le temps qu’il semble en effet beaucoup plus petit.

 

Ainsi encore ce jeune homme mince qui frime dans mes souvenirs… simple illusion d’optique qu’abolit le miroir (le présent prisonnier de la glace).

 

 

samedi 16 janvier 2021

4574

Ce coq était maigrelet mais son chant tonitruant. À la mort de notre père, j’ai vraiment cru favoriser mon frère en lui laissant le chant et en prenant le coq, je ne comprends vraiment pas pourquoi il ne veut plus me parler. 

 

Mon premier est la première syllabe du mot flageolet.

Mon deuxième est la deuxième syllabe du mot flageolet.

Mon troisième est la troisième syllabe du mot flageolet.

Mon tout est une légumineuse parfaitement indigeste.

 

Raté. Même en plaçant sournoisement leur dirigeable devant le soleil, les frères Montgolfier n’auront pas réussi à éclipser les frères Lumière.  

vendredi 15 janvier 2021

4573

Julien Gracq a exigé par testament que ses ultimes carnets ne soient publiés que vingt ans après sa mort afin d’épargner les susceptibilités que pourraient froisser ces notes impitoyables. Et je me demande en effet quel paysage décrié pourra en prendre ombrage, quelle colline humiliée entrer en éruption, quel fleuve hors de lui inonder ses berges et noyer les bergères… ? Ça va chauffer ! Vivement 2027 !

 

MOI – Je fais du sport, je ne bois ni ne fume, je mange sainement…

LA MORT – Allons, s’il vous plaît, ne rendez pas les choses plus difficiles.

 

L’autorité prêtant désormais à rire et, moi-même, distribué à contre-emploi dans le rôle terrifiant du père de famille, riant le premier de mes sommations et objurgations tempétueuses, j’ai opté, soucieux malgré tout de l’éducation de mes filles, pour la supplication. Et c’est donc à genoux que je leur demande de bien vouloir, s’il vous plaît, mes chéries, éteindre l’ordinateur, réviser vos leçons et débarrasser la table.

jeudi 14 janvier 2021

4572

Peut-être serait-il temps, par pure honnêteté et pour éviter tout malentendu, de confier aux auteurs qui déballent publiquement dans des livres le linge sale familial (les tribunaux étant peut-être les pressings destinés à cette nécessaire lessive) que nos mines scandalisées, notre indignation compassionnelle, notre émotion démonstrative, notre ardente sollicitude, sont très légèrement surjouées malgré tout, contrairement à notre appétit de drame humain, notre curiosité malsaine pour le détail de l’horreur et la forme des taches sur les draps, qui sont pour le coup tout à fait sincères, puisque nous sommes de vrais faux culs... il faut le dire, non ? Mais, est-ce vraiment une révélation ?

 

Décharnés, squelettiques, les ours blancs fondent à vue d’œil.

 

Souvent, dans le pot d’olives dénoyautées, se glisse une olive entière, intègre, avec son noyau infracassable, pressentie pour être tête de liste (et de mule) de la France Insoumise aux prochaines élections, lequel noyau nous casse une dent et nous arrache un cri de douleur et d’admiration mêlées… car enfin, quelle audace, quel esprit de rébellion ! C’est carrément de la désobéissance civile ! Par les temps qui ne courent plus guère, petite olive, rechpect !

 

mercredi 13 janvier 2021

4571

Nous savons donc que tout événement a pour cause et principe le battement d’ailes d’un papillon. C’est pourquoi la rapide disparition des lépidoptères devrait nous inquiéter plus encore que celle des abeilles pollinisatrices. Car alors, quand le dernier papillon succombera (épuisé certainement d’avoir dû manœuvrer seul tout le train des conséquences), le monde aussitôt et irrémédiablement se figera. J’en veux pour preuve qu’il y avait, dans mon enfance, infiniment plus de papillons qu’aujourd’hui et que j’étais à cette époque beaucoup plus actif, remuant, dynamique. Toujours à gambader, à faire des roulades et des galipettes… Qui osera parler de coïncidence ?

 

Le couvercle de ce piano peut être fermé à clé. Pour empêcher d’entrer ou de sortir ?

 

La douleur progresse, le nerf est la mèche où court la flamme… en serrant les dents, il attend l’inévitable implosion.

 

mardi 12 janvier 2021

4570

Le carnet qui accueille la plupart de ces notes se referme au moyen d’un élastique qui pourrait aussi bien projeter avec force et précision, telle la corde d’une arbalète, mon stylo à la plume acérée droit dans le cœur de l’ennemi. C’est dire si le monde a de bonnes raisons de trembler quand je le sors de ma poche.

 

Tant s’hypertrophient le foie et la prostate que l’un va bien finir par dégommer l’autre. Le mal qui te tue t’épargne mille morts.

 

Une jeune Japonaise qui me précède dans la file dépose sur le tapis roulant de la caisse trois courgettes et une pelote de ficelle… Quoi ? Qu’est-ce que j’ai encore dit ?

 

lundi 11 janvier 2021

4569

Le trumpisme est un humanisme, hélas. Ce nom de trompette fanfaronne et néanmoins bouchée devrait être celui de l’espèce. Comme Trump, nous refusons d’admettre notre défaite, nous nous accrochons au pouvoir alors que nos décisions ont toujours été calamiteuses, pour ne pas dire criminelles, entachées d’abus de faiblesse et de prises illégales d’intérêts. Trump que nous sommes, nous ne reconnaissons pas l’échec complet de notre action, nous caressons l’idée d’un coup d’état encore, sur les mers et sur les forêts, après avoir réussi déjà l’exploit de faire de la banquise une terre brûlée. Au lieu de nous retirer, piteux, misérables, la trompe entre les pattes, dans les steppes les plus reculées, au fond des grottes, au lieu de laisser la place à de plus nobles bêtes. Tristes Trump que nous sommes…

 

Où puiserais-je la force de vieillir ?

 

Il ne s’agit pas de tuer au lieu de puer, car alors tu serais ce troupeau de bœufs texans dont les pets asphyxient la planète, ni de puer au lieu de tuer, car alors c’est toi qui es mort.