jeudi 18 août 2022

5121

Entendu à la terrasse d’un café cette phrase extrêmement étrange. Je la note ici mais je préfère prévenir mon lecteur que s’il s’y arrête plus de douze secondes, il prend le risque de devenir fou : – Moi, c’est pareil, j’ai le fils d’une amie qui vit en Australie.

 

Elle a rendu son dernier sourire puis elle est morte, trente-cinq ans plus tard.

 

Le départ de l’île ressemble à une rupture. Je la quitte, la mort dans l’âme. Parviendrons-nous un jour à nous réconcilier, à recoller les morceaux ?

mercredi 17 août 2022

5120

Étrange manège du chat Cajou qui, après avoir bu le lait de sa tasse, gratte l’herbe tout autour jusqu’à presque ensevelir celle-ci sous les brins arrachés. Entend-il ainsi signifier qu’elle lui appartient sans partage et la dissimuler aux yeux d’autres chats de passage ? Ou, précipitant le processus digestif, s’imagine-t-il déjà recouvrir proprement sa crotte ?

 

Ce fil de fer barbelé ne se rappelait plus s’il avait pour mission d’empêcher les créatures vivantes d’entrer ou de sortir. Dans le doute, il décida de leur interdire les deux.

 

On se demande tout de même ce qui a bien pu motiver la mort de Sempé.

mardi 16 août 2022

5119

La dernière ligne droite qui mène à la tombe est une pente raide qui présente toutefois cette caractéristique que toutes les peines et les fatigues que l’on endurerait pour la gravir se rencontrent dans la descente.

 

Pescetarienne, elle refuse de consommer de la viande mais tolère dans son assiette le poisson et les fruits de mer. Je la surprends pourtant à une table de restaurant au moment où elle s’apprête à mordre voracement dans un hamburger. Comme je m’en étonne, elle m’affirme tranquillement qu’il s’agit d’un coquillage bivalve des plus communs.

 

Je suis immensément célèbre dans notre pays où règne hélas une telle inculture qu’à peu près tout le monde l’ignore.

 

 

lundi 15 août 2022

5118

J’ai peu profité de ma jeunesse, ayant opté dès ma majorité – par inclination, inadaptation et mauvaise volonté – pour la condition de vieux scribe. En bonne justice, je devrais être autorisé à jouir aujourd’hui de ces forces restées inemployées.

 

Il a plusieurs fils à sa Parque.

 

Le cercle qui se rétrécissait dans le ciel s’élargit à nouveau sur l’étang – le balbuzard a fondu sur l’ablette.

vendredi 12 août 2022

5117

Sur l’île d’Yeu, 60% des 6000 habitations sont des résidences secondaires. Le prix moyen d’une maison avoisine les 430 000 euros. Les rares terrains encore constructibles sont inaccessibles pour les Islais et les coûts de construction prohibitifs. Le montant des loyers donnerait jouissance d’un château à Versailles et il est d’ailleurs devenu impossible de louer un logement à l’année puisque la location saisonnière se révèle beaucoup plus rentable pour les propriétaires.

 

Il en résulte que la population se trouve précarisée sur son propre sol, que les habitants manquent de toits, qu’ils peuvent seulement espérer, s’ils sont patients, 3m2 dans le cimetière de Port Joinville où ils seront encore moins bien lotis que le plus gros propriétaire foncier de ces lieux, un autre résident secondaire, le maréchal Pétain. 

 

L’exode menace, et si nulle mesure politique ne remédie rapidement à cette injustice, l’île ne sera bientôt plus peuplée, deux mois sur douze, que de retraités millionnaires chassés de la Côte d’Azur par les canicules, qui auront fait main basse sur toutes les maisons blanches aux volets bleus, toutes les roses trémières et tous les cupressus.

 

[soutien aux Enfants de tempête]

jeudi 11 août 2022

5116

Qui m’aime me suive ! lança-t-il crânement. Et il entendit avec satisfaction dans son dos le branle-bas des grands départs. Plus tard, il se retourna : il y avait le tigre, le loup, la hyène, le squale et le crocodile.

 

Quand les traits de feu du soleil et les hallebardes de la pluie frappent simultanément notre contrée, il nous reste l’arc-en-ciel pour nous défendre et décocher sur les assaillants nos cris pointus d’enthousiasme et d’admiration.

 

Ils se sont bien trouvés. Dommage qu’ils n’aient pas su quoi faire l’un de l’autre.

 

mercredi 10 août 2022

5115

Maison de famille îlienne et estivale où vont et viennent oncles et cousins, sœurs et nièces, tout le monde s’entend bien, mais l’air aussi circule par toutes les fenêtres ouvertes et de ce fait les portes claquent sans cesse comme si l’ambiance était en permanence à la dispute et à l’orage.

 

Gloire posthume. Vingt ans après sa mort, il fut repéré par un directeur de casting.

 

Tomate, courgette, oignon, aubergine, poivron… en pratiquant des greffes audacieuses, quel jardinier enfin saura cultiver la plante potagère qui produira tous les ingrédients d’une bonne ratatouille ?