mercredi 28 octobre 2020

4494

je veux que l’on prenne

pour mon cercueil

l’arbre où hiverne

l’écureuil

il en sort quand germent

les feuilles

 

L’homme en me voyant se figea sur le trottoir et se mit à trembler, une expression de terreur indicible sur le visage. J’étais certain de ne pas le connaître, de ne l’avoir même jamais vu. Je m’approchai, inquiet. Il tendit les mains en balbutiant… non…non… par pitié… d’une voix blanche. Une goutte de sueur roula sur sa tempe. J’entendis ses dents claquer. – Mais enfin, dis-je, qu’avez-vous ? Vous devez me prendre pour un autre… ? Au contraire ! répondit-il mystérieusement. Puis il ajouta – Je suis psychologue, avant de s’enfuir à toutes jambes.

 

(Et laissez dedans les noisettes, please !)

mardi 27 octobre 2020

4493

Emporté par la mélancolie, je descends dans la rue, brandissant mélancoliquement le poing, jetant sur les êtres et les choses un regard mélancolique. Tremble, société pourrie !

 

L’onaniste suicide son désir.

 

L’heure d’hiver n’est-elle pas un suffisant couvre-feu ?

lundi 26 octobre 2020

4492

Louis-Marie était un très gros garçon. Cible idéale en vérité pour les moqueries des autres élèves, sauf que Louis-Marie était un non moins gros malin. Nul n’avait le temps de décocher la blague humiliante ou la vanne cruelle qui le ridiculiserait : il était toujours le premier à la lancer et cette autodérision permanente, digne de Cyrano, clouait le bec à ses persécuteurs potentiels.

 

Dont je n’étais pas, car, pour ma part, j’aimais beaucoup Louis-Marie, qui était aussi un peu poète et se trouva dans ma classe cinq années consécutives. Nous nous perdîmes de vue après le lycée (mais je le distinguai encore qu’il ne me voyait plus depuis longtemps, n’aurait-il pas manqué d’observer). Une dizaine d’années plus tard, j’appris par un ancien camarade commun qu’il avait effectué quelques prélèvements indus dans la caisse de l’agence bancaire qui l’employait et que, confondu, il s’était pendu dans la forêt.

 

Et quoique bouleversé par cette nouvelle, je ne pus cependant m’empêcher aussitôt d’imaginer notre classe rassemblée autour de lui, dans ce bois, et Louis-Marie, sa corde à la main, avisant une branche un peu fine et remarquant à voix haute, avant que les quolibets ne fusent : – Non, pas celle-là, elle va casser…

dimanche 25 octobre 2020

4491

Hier, à la Maison de la poésie, Christophe Brault aura sans doute parcouru la treizième étape de son Marathon autofictif. Je n’y étais pas. Actuellement planqué en zone libre, je n’allais pas de mon plein gré rejoindre une capitale soumise aux strictes réglementations et à la cruelle prohibition d’un couvre-feu. J’ai soif, moi. Sur le coup de 21h, il me faut un bar à vin. Deux heures passent et, afin de varier les plaisirs, je gagne en titubant le troquet voisin. Plus tard encore, puisque la pente s’y prête, je roule jusqu’au bistrot le plus proche. Enfin, chacun se débrouille avec sa conscience, mais, pour ma part, je ne suis pas du genre à assister à un spectacle qui se joue sous l’Occupation.

 

Le plus beau jour de ma vie fut à n’en pas douter celui où j’ai compris qu’il n’était pas nécessaire de se frapper les rotules avec un maillet de caoutchouc pour distribuer autour de soi des coups de pied au cul !

 

Le temps est compté pour les girafes, trop semblables à de grands sabliers ; leur tête qui rêvait dans les nues s’effrite implacablement, ruisselant en grains par la pente du cou pour grossir le corps de la bête mourante entassé à l’autre bout – on dirait même qu’il ne leur reste plus qu’une poignée de secondes à vivre.

samedi 24 octobre 2020

4490

Relâché par un collectionneur de reptiles parce qu’il grandissait trop vite, ce crocodile attend maintenant avec une certaine impatience, tapi dans la vase de la Briance, que tel propriétaire de gnous vivant à Solignac, ou tel autre à Saint-Yrieix-la-Perche, se lasse aussi de son élevage.

 

Tous ces gens si heureux et fiers du chemin parcouru n’ont pourtant jamais réussi à laisser le cimetière derrière eux.

 

La phobie sociale et le grand nez s’accommodent très bien du masque. Les plus pudiques le remontent jusqu’aux yeux comme un drap sous lequel ils seraient entièrement nus. Si nous sommes autorisés à le retirer un jour, ce ne sera pas sans rougir.

vendredi 23 octobre 2020

4489

Le bûcheron partisan du moindre effort attendra novembre. Les feuilles tombent d’elles-mêmes. Il n’a plus qu’à couper le tronc.

 

Suzie fait de la gymnastique depuis quelques mois et ses progrès sont étonnants. Quand elle se déchausse désormais, en rentrant à la maison, on retrouve une de ses baskets dans le hall et l’autre dans le salon.

 

Or chacun sait que la littérature n’est qu’une vaste blague, exceptions faites de mes fines plaisanteries.

 

jeudi 22 octobre 2020

4488

Alcool, tabac… les voluptés du cerveau se révèlent fatales aux autres organes. Mais il se désolidarise de ces viscères – il s’élève, pur esprit, avec les vapeurs, les fumées, dans les volutes où se désincarnent ses circonvolutions et le mourant peut bien gémir, puis le mort gésir – il est bien au-dessus de tout ça.

 

J’étais catholique et cathodique, me voici athée et a-télé.

 

Penser à se retirer avant de – souffrir.

mercredi 21 octobre 2020

4487

Comme je n’ai pas de portable, je ne suis ni tracé ni localisé en permanence, ce qui m’assurerait une totale impunité si, par exemple, je devais enterrer un cadavre. Or il est toujours un peu bête de ne pas profiter d’une chance ou d’un privilège que l’on possède, ne trouvez-vous pas ?

 

– Ma fille, si tu avais mieux révisé ton histoire, Napoléon n’aurait peut-être pas été si lamentablement vaincu à Waterloo !

 

Et ma pintade ?

mardi 20 octobre 2020

4486

Alors que Paul et Virginie me met dans tous mes états, pas une érection en lisant La Vie sexuelle de Catherine M. ! Ce n’est décidément pas la mienne. Ou aurais-je dû retourner le livre... ?

 

Sa tentative de suicide a échoué. Il s’agissait en réalité d’un appel au secours, mais le standard des Urgences était saturé et le SAMU est arrivé trop tard. Raté.

 

Quelqu’un a vu mon canard ?

lundi 19 octobre 2020

4485

Je constate que si l’abjection du pédophile est aujourd’hui unanimement honnie et condamnée, la société est en revanche devenue plus indulgente avec les ogres. Nulle cellule d’enquête vouée à leur traque, aucun procès jamais, aucun réseau démantelé, quant aux vidéos qu’ils échangent, elles ne sont jamais ni saisies ni confisquées !

 

Les formes que prend la gloire de nos jours sont si vulgaires, si confuses et, finalement, si humiliantes, que l’ambitieux recherche désormais les coins les plus sombres et les meilleures cachettes.

 

Ah, l’espoir, quel beau souvenir !

 

 

[Attention, la lecture de Christophe Brault à la Maison de la poésie, samedi prochain, 24 octobre, est avancée à 19h, afin de permettre à chacun de rentrer chez soi avant le couvre-feu et les bombardements]

dimanche 18 octobre 2020

4484

Mourir, comme tout verbe d’action, et si mollassonne soit celle-ci, c’est vivre encore. Raison pour laquelle la vie me fait peur. La mort, en revanche, j’ai peine à imaginer situation plus sereine.

 

– Tout le monde s’en fout.

– De quoi ?

– Mais arrête, toi aussi, tu t’en fous.

 

J’ai beau connaître cette faculté remarquable dont sont doués les perroquets, le talent mimétique du mien me laisse pantois : il est muet comme une carpe.

samedi 17 octobre 2020

4483

Je possède davantage de pyjamas que de tenues de ville. Est-ce assez dire où je rêve de vivre ?

 

Lorsque ma mère se découvrit enceinte, je fis aussitôt un déni de grossesse. Et jusqu’à un certain point, j’ai persisté depuis à refuser l’évidence et vécu en effet comme si je n’existais pas.

 

La nuit s’achève. À l’horizon, déjà, la lassitude point.

vendredi 16 octobre 2020

4482

Ignominieusement assujettis depuis des siècles à l’absurde morphologie et aux grotesques usages des humains, chemises et pantalons ont heureusement trouvé aujourd’hui des défenseurs à l’initiative desquels nous assistons à une vaste campagne d’affranchissement, d’émancipation et de libération. Relâchés dans des campagnes venteuses, chemises et pantalons sont invités donc à vivre enfin leur vie et, force est de constater qu’ils n’ont alors rien de plus pressé que de perdre toute forme humaine.

 

Cette file d’attente n’avance pas et je n’ai même pas la satisfaction de la voir s’allonger dans mon dos.

 

Finalement, faute d’anses, de poignées ou de bandoulière, ce n’est pas si pratique que ça, l’hippopotame.

jeudi 15 octobre 2020

4481

Nous connaissons la fameuse métaphore du vieux mandarin, attribuée à Rousseau par Balzac, dans Le Père Goriot : que ferions-nous dans le secret de notre âme si nous pouvions nous enrichir en tuant par la seule volonté, sans quitter Paris, un vieux mandarin inconnu de nous et vivant en Chine ? Joli cas de conscience, en effet. Or nous fûmes si nombreux sans doute à opter lamentablement pour la fortune qu’il en résulta une épouvantable hécatombe de vieux mandarins, l’année dernière, à Wuhan, et que l’épidémie qui les emporta ne cesse depuis de s’étendre, comme on sait, si bien qu’aujourd’hui, en plus de tous ces morts, la ruine menace. C’est encore la faute à Rousseau !

 

Mais non, le bon roi Dagobert n’a pas mis sa culotte à l’envers : c’est son masque !

 

Toutes les vaches de mon troupeau, coiffées de chapeaux pointus, en équilibre les unes sur le dos des autres, formaient une pyramide parfaite, ce matin, au milieu du pré, ayant appris, je pense, que les animaux de cirque, par décret gouvernemental, allaient être prochainement affranchis.

mercredi 14 octobre 2020

4480

Récemment ouverte dans ma ville, L’Échoppe magique, où s’écoulent les produits dérivés d’Harry Potter, ne désemplit pas. J’ai donc eu l’idée d’inaugurer à mon tour une Boutique Ronce-Rose. On y trouve des tortues explosives, des hérissons naïfs et globuleux, des figurines Pop de Désiré Nisard et autres blaireaux morts, la ceinture du vaillant petit tailleur vendue avec sept mouches vivantes, un puzzle de Palafox, le plumier en véritable imitation acajou de Prosper Brouillon, et pas davantage d’orang-outan que de Dino Egger. Ma fortune est faite.

 

Au départ, il s’agissait d’une banale fracture de la jambe, mais le malheureux est pourtant mort écartelé, les deux brancardiers chargés de son transport étant partis fâchés dans deux directions opposées.

 

Il suffit de très peu de désordre dans la chambre de ton enfant pour que, croyant ramasser le jouet, tu te saisisses du fouet.

 

[Treizième étape du Marathon autofictif de Christophe Brault, à la Maison de la poésie le samedi 24 octobre à 20h. En ces temps de distanciation, ce sera dans la grande salle, mais la réservation reste recommandée]

mardi 13 octobre 2020

4479

Peut-être le vieil écrivain frappé de sénilité a-t-il autant d’idées qu’auparavant, elles lui viennent ou il les conçoit toujours, mais il ne les fixe plus, ne les retient pas, elles le traversent. Il vit dans le songe permanent d’un livre magnifique qui sans cesse lui échappe. (Je m’empresse de noter cette réflexion à la place – ou dans le vide – de la belle idée qui m’a visité tout à l’heure et que je ne retrouve pas.)

 

Le corps fait un brusque écart et se jette dans la maladie comme sous les roues d’un camion, à se demander s’il ne le fait pas exprès.

 

Depuis qu’Agathe a vu Nadal remporter son treizième Roland-Garros, elle adopte ses tics et ses tocs au service avant d’attaquer un morceau au piano. Elle se gratte les fesses, rajuste son t-shirt sur ses épaules et se touche le nez. Force est de constater que Chopin et Scarlatti en sortent grandis.

lundi 12 octobre 2020

4478

« Je ne lis plus de livres des hommes, je ne regarde plus leurs films, je n’écoute plus leurs musiques », déclare la féministe séparatiste Alice Coffin. Refuserait-elle aussi le secours du sapeur Gugumus si sa maison était en feu ? Et si, de son côté, le brave et délicat bonhomme, pour ne pas froisser sa sensibilité et encourir sa colère, renonçait à braquer sur les flammes sa lance à incendie ?

 

Quant à moi, je ne fraye qu’avec des sirènes.

 

Il est pourtant une bonne raison de se réjouir d’être mortel, et c’est quand tu envisages froidement l’avenir de l’humanité.

dimanche 11 octobre 2020

4477

Je connais deux bavards qui ne parlent que d’eux-mêmes, dès qu’ils vous tiennent, ne vous lâchent plus, ne vous posent jamais aucune question mais entrent dans les moindres détails de leurs existences pourtant bien banales. Je leur ai fixé rendez-vous au café, je les ai présentés l’un à l’autre puis je me suis éclipsé sous un prétexte quelconque. Plus tard, j’ai appris qu’ils avaient dégainé en même temps et qu’ils étaient morts tous les deux.

 

Attendez, j’ai 56 ans, ils en ont 39, 34 et 33… mais ils durent, ils s’accrochent. Est-ce que je saurai pourtant, avant de mourir, qui, de Federer, Nadal et Djokovic, sera le Greatest Of All time ?

 

En conversant avec ma fille Suzie, 10 ans, je perce à jour sa fine stratégie : passer insensiblement des caprices de l’enfance, somme toute bien naturels, à la crise d’adolescence, dont chacun sait qu’elle est inévitable.

samedi 10 octobre 2020

4476

Par cupidité, ce champion de tennis a vendu son image à deux équipementiers rivaux et joue donc avec une Adidas au pied droit, une Nike au pied gauche, deux chaussures dont les semelles n’ont pas exactement la même épaisseur, si bien qu’il clopine lamentablement sur le terrain et perd désormais tous ses matchs : les deux marques envisagent sérieusement de dénoncer son contrat.

 

Pas commode au point que l’on puisse ranger dedans l’encombrant buffet.

 

Hurlements et lamentations pitoyables, encore un surfeur qui crache dans la soupe d’ailerons de requin.

vendredi 9 octobre 2020

4475

Je ne suis pas très amateur de films d’horreur ou d’épouvante. Il m’arrive pourtant de prendre un billet pour une séance, ayant en effet trouvé un autre moyen de me divertir.

 

Je m’assois au dernier rang, dans la plus ténébreuse obscurité. Et je sors de mon sac de petits ustensiles de fer que je frotte et cogne en émettant de loin en loin un cri ou un ricanement. Je mâche du polystyrène, je pince mon chat, je croque dans une pomme, je craque une allumette, je fais grincer une craie sur une ardoise.

 

Eh bien, malgré la médiocrité presque systématique de ces productions cinématographiques, les spectateurs en quête de frissons en ont pour leur argent (je peux même me vanter d’avoir provoqué deux crises cardiaques fatales, puis un jeune homme a étranglé sa compagne).

 

jeudi 8 octobre 2020

4474

Fermeture programmée des delphinariums. Dispensés désormais de sauter à travers des cerceaux, les dauphins vont perdre peu à peu cette douloureuse cambrure que nous leur connaissons pour redevenir les mammifères pisciformes qu’ils étaient à l’origine, avant que leur repas de sardines ne leur soit servi en plein ciel.

 

Contrairement à la basket qui a besoin de l’homme pour accomplir son destin, la pantoufle se passe très bien de lui pour bâiller et bayer aux corneilles.

 

Un petit nombre d’initiés en adoration devant son œuvre, voilà ce qui définit l’écrivain culte. Qu’il en soit un par excellence, comment en douter ? N’admire-t-il pas ses propres livres avec une passion que nul ne partage ?

mercredi 7 octobre 2020

4473

Sans doute ai-je lamentablement cédé à cette frénésie de consommation et à cette passion pour le dernier modèle qui caractérisent notre futile époque, mais, ayant constaté chez moi une certaine usure, je me suis changé pour un autre.

 

Sans fil… sans fil… je constate surtout que notre contemporain désormais reste tenu en laisse même quand il n’est plus attaché à sa niche.

 

SUZIE – Il paraît que personne n’achetait les tableaux de Gauguin quand il était vivant.

MOI – Eh oui, ma fille, c’est la rude condition de l’artiste, souvent, il n’est plus de ce monde quand son œuvre est enfin comprise et admirée. C’est toi qui profiteras de ma gloire…

SUZIE – Boh, je crois que ce sera encore après…

mardi 6 octobre 2020

4472

Je ne reconnais pas mes amis masqués ; en revanche, j’enfonce très cordialement mon index dans le nombril de parfaits inconnus croisés dans la rue et que j’ai pris pour eux. La plupart ne m’en tenant pas rigueur, je suppose qu’ils sont persuadés de leur côté que je suis leur tante Gilberte.

 

Bien plus irrespirable, le rire qui suit le pet.

 

Acculé au suicide, je vis avec exaltation s’ouvrir à nouveau devant moi le champ des possibles : il y a tant de façons d’en finir.

lundi 5 octobre 2020

4471

Selon le simulateur de la Caisse de retraite que j’ai imprudemment consulté, je percevrai une pension qui me permettra tout juste de vivre à la condition cependant que je prolonge mon activité deux ans encore après mon décès.

 

Quand un homme meurt entouré de l’affection des siens, est-ce à dire que ce sont eux qui lui ont refilé le Covid ?

 

C’est pourtant bien en soi aussi que s’incarne la bêtise de l’époque. De là notre irritation.

dimanche 4 octobre 2020

4470

Le bruit de moteur de ce taille-haie, atténué par la distance et l’épaisseur des murs, pourrait être celui d’un moustique, là, dans ma chambre, duquel je redoute alors particulièrement l’attaque : il va me saigner à blanc !

 

parfaite en Moby Dick

elle échoue

en Robinson 

 

Le photographe ne risquerait pas de saisir mon image si je ne faisais la moitié du chemin en me projetant moi aussi vers lui par le regard.

samedi 3 octobre 2020

4469

Les jumeaux Bob et Mike Bryan, vainqueurs en double de 16 tournois du Grand Chelem, sont d’assez médiocres joueurs de simple et, d’ailleurs, quand ils s’affrontent, ils finissent toujours, au terme d’un match très disputé, par perdre tous les deux.

 

Il n’est plus adéquate verrine pour servir et consommer l’escargot que la coquille qu’il sécrète afin de se mettre à l’abri de ses prédateurs.

 

Quand mon voisin n’aboie pas, il vrombit. Quel drôle de type !

vendredi 2 octobre 2020

4468

À peine sorti dans la rue, je remarque un renard des sables qui m’observe derrière une dune. Je me hâte vers le centre-ville, cerné par des hippopotames dont seuls les oreilles et les globes oculaires affleurent. Comme je pousse la porte de la boulangerie, un cobra sort la tête de son trou et darde sur moi son regard hypnotiseur… À qui sont ces yeux qui roulent au-dessus des masques ? Il n’y a que des loups dans ces buissons !

 

Pelouse interdite. Même si on s’essuie les pieds dessus avant d’entrer ?

 

Il y a trois rayons dans cette grande armoire alors que l’on pourrait, en les empilant, en mettre une bonne centaine, selon mes calculs. Et après, on se plaindra de ne manquer de rangements !

jeudi 1 octobre 2020

4467

Festival de musique cette semaine, derrière le mur du jardin. Hier soir, se produisait Casey qui se vante de pratiquer un rap hargneux et qui, pour preuve, a récemment participé au spectacle Viril, avec Virginie Despentes et Béatrice Dalle en vedettes. C’est bien joli, ces simagrées, mais moi, je suis un féministe activiste radical : j’ai deux fillettes bien fatiguées à endormir à vingt mètres de son podium.

 

Les chaises ont toujours eu ce grave défaut de conception fort préjudiciable, du reste, à la production littéraire : le pondeur écrase son œuf.

 

Ah mince, je croyais avoir encore un citron vert… Quoi ?! plus de sucre de canne non plus ! Par chance, il me restait du rhum, j’ai donc pu me faire un ti-punch.