lundi 26 août 2019

4085

Pourquoi également cette prépondérance inique du masculin dans les expressions toutes faites ? Je suis partisan d’une réforme urgente sur cette question aussi. Hier, par exemple, je ne sais trop pour quelle raison, sept ou huit personnes des deux sexes ont voulu me faire la peau. Eh bien, je préfère dire qu’elles se sont jetées sur moi comme une seule femme. Laquelle ne fit pas longtemps la maligne. Une torgnole et elle mordait la poussière.


Invisible, furtive, évanescente, la crevette est de son vivant le fantôme de la mignonne petite morte toute rose si bien nommée qu'elle sera ce soir.


Le terme époux, savez-vous cela, jolis fiancés, se rapporte moins à la courte journée d’épousailles qu’aux longues années d’épouillage.

vendredi 23 août 2019

4084

Un brin de paille planté entre les dents, il tentait depuis plusieurs minutes de me convertir au végétarisme.
– Mais pourquoi me regardes-tu avec cette perplexité ? s’agaça-t-il soudain.
– C’est que tu es tout de même en train de mâchonner un phasme.


Le public qui attendait les Rolling stones n’a guère apprécié de voir débouler à leur place les Falling rocks. Cependant, il faut croire qu’il ne fut pas déçu puisque les organisateurs n’ont reçu aucune demande de remboursement.


Mais qu’importe, la postérité me rendra justice, je sais que je serai redécouvert après ma mort : quelques ossements, une poignée de dents, de la poussière… Je suis confiant.

jeudi 22 août 2019

4083

Ni grotte ornée, ni cadavre carbonisé ni nourrisson abandonné… encore un homme qui n’a rien découvert ce matin en promenant son chien dans la forêt. Les journalistes qui guettaient son retour avaient l’air si désemparés qu’il leur promit de ressortir faire un tour en fin de journée avec Noisette.


Presque rien à modifier pour changer ton petit roman sentimental idiot en chef-d’œuvre surréaliste. Remplace garçon par espadon et fille par espadrille.


Néanmoins, l’homme qui prenait sa femme pour un chapeau a tout de même cette excuse qu’elle le prenait pour une patère.

mercredi 21 août 2019

4082

– C’est entendu, je n’y manquerai pas, dis-je simplement.
Et les mouettes ayant enfin obtenu une réponse se turent à jamais.


À défaut des clés idoines, tu peux utiliser un manche de fourchette pour démonter le pneu crevé de ton vélo, et d’ailleurs également les dents de celle-ci pour le crever d’abord si l’épine ou le tesson ne l’ont pas fait.


Depuis que nos contemporains ont l’obligeance de téléphoner à leurs proches dans le creux de notre oreille, le romancier ne peut plus rêver ses histoires en sondant le mystère de l’anonyme passant : l’inanité minutieusement documentée et circonstanciée de tous les destins décourage son imagination.


mardi 20 août 2019

4081

Avez-vous remarqué ? Les agonisants et les moribonds tirent toujours une tête impossible. Ils se complaisent dans des postures languides ou crispées. Ils ne sont que plaintes et bougonnements. Cela installe autour d’eux une ambiance morose qui finit par entamer aussi l’entrain de leurs visiteurs et qui dure parfois encore quand s’est achevé pourtant ce lamentable spectacle. Apprendre à mourir dans l’allégresse. Périr à gorge déployée. Réenchanter son agonie. Il me semble qu’il y aurait là un nouveau créneau pour le coaching (avec notamment tout un travail à inventer sur les énergies, le souffle, la respiration).


Le robinet est la canne de l’eau. Sans lui, elle ne tient pas debout.


Il va falloir vous y faire, mesdemoiselles Agathe et Suzie Chevillarde, on féminise aujourd’hui les noms de métiers ! 

lundi 19 août 2019

4080

J’enregistrai ma photographie dans le logiciel de morphing et programmai le vieillissement de mon visage de cinq ans en cinq ans. Je ris une fois puis le jeu cessa de m’amuser. Toutefois, en voulant fermer l’application, je fis une fausse manœuvre et la date de 2219 s’afficha sur l’écran. La photo ondula, se vrilla comme dans les flammes, une pluie de cendres ou de pixels brouilla l’image et, lentement, se substitua à mon portrait une statue en bronze à sa ressemblance, aussi haute que l’obélisque et qui se dressait d’ailleurs à la place de celui-ci au centre de la place de la Concorde. Ça alors !


Je me trompe ou la carrière de Judith Godrèche en revanche marque un peu le pas ?


Puis il n’y avait pas une valve, là ?

vendredi 16 août 2019

4079

Comment s’ennuyer ? Tes chaussures font deux excellentes raquettes, tes chaussettes roulées en boule une balle idéale et n’importe quel passant un partenaire convenable.


– Je ne suis plus qu’une pauvre vieille affreuse, usée, à bout de forces…
– Mais non, grand-mère… pour moi tu auras toujours 65 ans !


L’écrivain était un personnage prestigieux, un murmure admiratif l’accompagnait partout. Ce n’est plus le cas. Bientôt, nous ferons pitié. Enfin !


jeudi 15 août 2019

4078

Le petit chalet de rondins a tout de suite compris qu’il n’échapperait au feu qu’en s’ensevelissant bien profondément dans la neige.


Son vers était sorti de notre mémoire que l’odeur de son pet nous incommodait encore.


Sur les murs, grouillaient les cafards ; le sol était jonché d’ordures ; un bourdonnement sinistre provenait de l’arrière-boutique ; l’endroit était vraiment glauque et même carrément turquoise.

mercredi 14 août 2019

4077

Les applications installées sur les téléphones pour favoriser les rencontres amoureuses me laissaient dubitatif. Puis j’ai assisté à ce miracle par ma fenêtre et mon opinion a changé. Sur le trottoir, un homme et une femme avançaient l’un vers l’autre d’un pas rapide et sans se voir puisque chacun consultait son portable tout en marchant. Le choc fut brutal, les fronts se cognèrent rudement, les appareils se brisèrent en heurtant le sol. Insultes et invectives s’ensuivirent. Puis les coups. Un couple était en train de se former.


L’anse des Fontaines n’est immuable que parce que j’y reviens une ou deux fois par an. La crique éternelle apparaît comme un phénomène géologique instantané au regard du touriste qui sème sur son passage la destruction et le chaos.


Comme il passe auprès de toi, tu refermes ta main sur la queue du chat sans serrer ta prise. Elle glisse dans le fourreau de tes doigts. Quelle douceur… Profites-en bien, car cette queue est courte et ta fin est proche.


mardi 13 août 2019

4076

Dans ce lit, je suis né, j’ai perdu mon pucelage, j’ai conçu mes enfants et alors enfin, j’ai pu fermer l’œil : je suis mort.


S’allonger dans l’herbe sous un arbre pour fumer une cigarette fut longtemps le plus simple et le plus innocent des plaisirs. C’est aujourd’hui braver la double menace du cancer du poumon et de la maladie de Lyme. Il faudrait être fou.


SUZIE – Je m’en fiche de mourir, moi, parce que je ne serai pas triste après.

lundi 12 août 2019

4075

Quand je pense que nous allons léguer une planète polluée, suffocante, à des transhumains incultes et communautaristes fanatiques, j’ai un peu honte, mais je ne sais pas de quoi.


Admirons le self-control du pot de moutarde, toujours sur le point d’exploser mais qui stoïquement se contient.


– La vie continue, dit une mouche à une autre mouche qui voletait avec elle au-dessus des cendres de l’Apocalypse. Elles convinrent cependant que l’homme allait leur manquer.
– Son nez était un reposoir bien commode et qui se rencontrait partout.

vendredi 9 août 2019

4074

La cascade est une chevelure qui se masse les épaules.


Mimolette !


Le bûcheron fait sauter le coin de bois qui tenait l’arbre debout.



jeudi 8 août 2019

4073

Quand la vieille dont j’avais porté le fagot se transforma en fée reconnaissante et m’annonça qu’elle exaucerait les trois vœux que j’exprimerai, je me représentai la jeunesse éternelle, l’amour et la fortune et voulus lui faire part de ce choix sans doute peu original mais dont la pertinence justement n’échappera à personne.


Mimolette ! Mimolette ! Mimolette ! furent les trois mots qui sortirent de ma bouche. Et je fus instantanément exaucé : trois belles portions de ce fromage à la pâte orange apparurent sur l’herbe devant moi.


C’est une variante bien pénible du syndrome de la Tourette dont je suis affligé. Quelles que soient les circonstances, pour peu du moins qu’elles ne s’y prêtent pas du tout, c’est impérieux, il faut soudain que je prononce, en le criant à pleine voix, le mot mimolette. Ainsi je crois avoir fortement impressionné le pape François lors de l’audience qu’il m’avait accordée pour évoquer les scandales sexuels dans l’Eglise.

mercredi 7 août 2019

4072

La main anonyme d’un généreux donateur a fait parvenir par courrier à l’Association des Amis d’Eric Chevillard, pour publication dans son Bulletin, un cliché pris à Weimar en 1941. Au milieu du groupe des écrivains français invités par Goebbels – Drieu, Jouhandeau, Brasillach, Chardonne –, un visage est entouré au feutre rouge. Au dos de la photo, cette seule mention : Chevillard à Weimar. La ressemblance est en effet troublante. L’auteur, cependant, né vingt-trois ans après cette équipée honteuse, possède un solide alibi. Certes, mais celui-ci n’aurait-il pas été forgé de toutes pièces ultérieurement ? De plus amples investigations s’imposent.


La chauve-souris vole en agitant les rideaux qu’elle refermera sur son sommeil aux premières lueurs du jour.


S’étant juré de réveiller par son ardeur cette chair frigide, transie par l’abstinence, il n’y parvint que trop bien : les seins de la religieuse fondirent dans ses mains brûlantes.

mardi 6 août 2019

4071

Crapaud-buffle cyclopéen des bords de Seine ! Absurde falaise de la foi obtuse dont l’à-pic ne réconfortera jamais que les suicidés ! Ventre dyspepsique où se forment en gargouillant les prières des flatulents dévots ! Grand chaudron où bouillonnent les saintes huiles pour la friture quotidienne des agonisants dont se régalent tes prêtres !


Musée des vieux métiers précaires et mal rétribués ! Ton sonneur de cloches n’est-il pas sourd ? Les hommes qui ont taillé tes pierres gisent tous sous des blocs mal dégrossis et l’aube de tes enfants de chœur se déchire aux épines des doigts de rose boudinés qui la flétrissent !


C’est ainsi, le 15 avril dernier, tout en écrasant cyniquement sous mon talon le mégot du pyromane, que j’incendiai Notre-Dame.

lundi 5 août 2019

4070

Ah là là, il devient impossible de prendre le métro aux heures de pointe sans s’exposer aux mains courantes des jeunes femmes !


– Hein, t’as vu le bonhomme ? Solidement bâti !, dis-je en me rengorgeant, à demi nu, à la fourmi qui se promenait sur mon corps.


L’ornithologue amateur doit souvent se contenter d’observer les oiseaux à travers les verres de ses jumelles, tandis que le professionnel mieux équipé peut en surveiller la cuisson derrière la vitre de sa rôtissoire.


vendredi 2 août 2019

4069

Il a certainement plus de 85 ans et descend à petits pas la pente herbue qui mène au lac, voûté, vêtu de son seul maillot de bain, un peu lâche. Son corps est maigre comme un râteau, son torse creux, ses épaules gibbeuses.


On se dit bien sûr que, sitôt dans l’eau, ce vieillard va retrouver aisance et souplesse et fendre le flot d’un crawl puissant. Des obèses nous ont déjà fait le coup.


Arrivé sur la berge, donc, il glisse sur un caillou, tombe dans le lac et se noie.



jeudi 1 août 2019

4068

Tu crois avancer dans ton puzzle. Tout s’emboîte. La bosse de cette pièce entre bien dans le creux de cette autre. Puis elle en ressort, toute chiffonnée et tirebouchonnée. Ah ? Ce n’était donc pas la bonne ? Pardon. On se sépare.


…paillonpi… ? …pillonpa… ? … llonpipa… ? ...pipallon… ? ah mais non, il se pose et je découvre avec surprise qu’il s’agit… d’un papillon !


 – Pardon, mais vous n’avez tout de même pas l’intention de jouer aux boules ici ?!

mercredi 31 juillet 2019

4067

Il n’y a pas deux membres de la famille qui pressent au même endroit le tube de dentifrice. Si bien que celui-ci ressemble à une horrible poupée suppliciée ou, plutôt, à une sorcière difforme, écumante, dont on ne peut croire un instant qu’elle a pour principal souci de nous éviter la carie dentaire.


Ce lourd cheval d’attelage semble accablé par le fardeau de ses muscles énormes – que ne les met-il dans sa carriole ?


N’espérez pas jouer à la pétanque dans le Jura. L’aversion pour ce sport et ceux qui le pratiquent confine à la folie dans le département, j’en puis témoigner. A chaque fois qu’avec mes filles, sur la plage déserte d’un lac ou dans une allée forestière, nous ouvrons notre mallette pour une petite partie, un individu surgit du néant, s’incarne avec le sable ou la boue qu’il trouve sur place et nous invite à déguerpir en nous faisant vertement remarquer que l’ornière en question n’est pas un terrain de boules. Je veux croire que cette agressivité repose sur quelque antique superstition locale ou le souvenir d’un fait divers atroce mettant en cause un cochonnet, sans quoi elle demeure inexplicable et nécessiterait, je me permets d’en avertir les autorités sanitaires de notre pays, l’intervention en urgence d’une équipe volante de psychiatres dans la région.

mardi 30 juillet 2019

4066

L’idée de publier le Bulletin de l’Association des Amis d’Eric Chevillard sous forme de tabloïd fait son chemin parmi les fondateurs. Une photographie de l’auteur seins nus, récemment découverte, pourrait être publiée en Une du premier numéro de cette nouvelle formule. Il serait en effet regrettable que la portée d’un document aussi exceptionnel soit amoindrie par une publication de médiocre qualité dans les pages grises de l’ordinaire cahier agrafé par nos soins.


Dépourvue d’angles, l’eau est dans un grand désordre, répandue partout. On n’y peut rien ranger. Les poissons y resteront en vrac.


Les poignées de porte de la vieille maison où je réside sont des œufs de porcelaine. Je m’attends à chaque instant à voir entrer un poussin.

lundi 29 juillet 2019

4065

La technologie du ‘sans contact’ ayant grandement simplifié nos échanges fiduciaires, il serait question d’en étendre l’usage au domaine également bien compliqué de la sexualité.


Tu peux remplir le bol à ras bord, ça ne fera jamais qu’une demi-soupe.


(Et, par exemple, convient-il de coiffer ou de chausser la capote ?)

vendredi 26 juillet 2019

4064

Tant elle est belle que celui qui l’aime doit défendre son amour contre toutes les convoitises. Du matin au soir, et la nuit encore, inlassablement, il tourne autour d’elle, armé de son épée, pour défendre sa position. Et frappe et cogne, à droite, à gauche, repoussant les prétendants.


Puis en voici un qui surgit par un tunnel de taupe juste entre les jambes de la belle. En voici un autre qui tombe droit sur elle, par le chemin de la foudre.


Alors il laissa choir son épée, son heaume et son bouclier, et s’en alla coucher dans un hallier avec la bergère au gros pif.

jeudi 25 juillet 2019

4063

On ne s’étonne plus du sans-gêne absolu de nos contemporains qui hurlent dans leurs téléphones, laissent biper, couiner, sonner, vrombir tous leurs appareils et brailler leur musique dans les transports et les lieux publics. Mais il semblerait qu’en effet ces nuisances objectives n’importunent plus grand monde. Nuls regards ou remarques courroucés. Chacun vit dans cette pollution sonore comme un poisson sourd dans les eaux silencieuses. Dans cette indifférence générale, autrui est désormais un emmerdeur inoffensif.


Nous pouvons en effet mourir à chaque instant – c’est découvrir par hasard la cachette de Dieu.


Léger roulis, léger tangage… tantôt je vogue du catalpa vers le noisetier, tantôt du noisetier vers le catalpa… Kayac ? Non. Hamac.

mercredi 24 juillet 2019

4062

A l’instar des crapauducs, des galeries vont être prochainement creusées sous les autoroutes afin de permettre aux cervidés de traverser celles-ci sans danger. Les tunnels devront cependant être assez profonds pour que biches et chevreuils puissent l’emprunter en bondissant avec cette belle amplitude que le peintre animalier attaché à la sécurité routière a su saisir et fixer sur les panneaux de signalisation.


Au moins l’abricot farineux ne sera-t-il plus pris pour une huître laiteuse.


Je n’aurai pas vu passer les longues années qui me restent à vivre.

mardi 23 juillet 2019

4061

Cette orchidée ressemble tant à un sexe féminin que je ne vois vraiment qu’une façon convenable de l’arroser.


Je m’y emploie donc, avec application, le plus généreusement possible.


Le seul ennui, c’est que ma serre est longue de trente mètres et que je m’y consacre à la monoculture de ladite orchidée dont les plants, espacés de vingt centimètres, courent tout de même sur une douzaine de rangs.

lundi 22 juillet 2019

4060

Les femmes dans la vie et l’œuvre d’Eric Chevillard, tel devait être le thème du prochain numéro du Bulletin de l’Association des amis d’Eric Chevillard. Cependant, une enquête préalable destinée à défricher un peu ce vaste massif nous a conduits à reformuler légèrement l’appel à contribution. Le dossier portera donc plus exactement sur l’onanisme dans la vie et l’œuvre de l’auteur.


Deux écrivains s’échangent leurs nouveaux livres. C’est de part et d’autre s’assurer au moins une bonne critique et même un bel éloge.


Pierre Soulages fêtera bientôt son centième anniversaire. Cette longévité nous bouleverse, mais il serait tout de même navrant que la gloire du doyen de l’humanité éclipse un jour celle de l’inventeur vertigineux de l’outrenoir. Or qui se souvient des monochromes de Jeanne Calment ? 

vendredi 19 juillet 2019

4059

Fauchée, dévastée, ratiboisée, la forêt de Rambouillet offrait ce matin un spectacle de désolation. Plus un arbre debout. Un souffleur de feuilles pris de folie criminelle serait responsable de ce ravage. La vigilance est de mise car l’homme est toujours armé. On l’aurait signalé à proximité de la Baule où doit se disputer demain la régate d’optimistes des Loulous de mer.


Son galop a tôt fait d’user la chaussette ; et la socquette qui trottine infatigablement la coiffe au poteau.


Tâchons de nous disposer mieux envers la vie en considérant par exemple que tout ce qui arrive est un effet de l’humour de Dieu.

jeudi 18 juillet 2019

4058

L’œil  attiré par la silhouette gracieuse d’une passante sur le trottoir d’en face, je tourne la tête, et me jette dans les bras d’une ingrate demoiselle à moustaches qui venait à mon encontre. Une vie.


Tu bouges. Tu vaques. Tu t’actives. Tu furètes dans les coins. C’est normal. Tu es un animal vivant.


La discrétion un peu honteuse en cette matière lui est tout à fait étrangère. Il a même pour habitude de frapper trois petits coups de sa cuiller en argent sur son verre en cristal pour réclamer le silence dès qu'il sent venir un pet.

mercredi 17 juillet 2019

4057

Ce jeune Australien venu séjourner sur la côte afin d’améliorer son français, embauché comme serveur dans un bar, n’aura eu besoin que de trois mois pour oublier tout ce que lui avaient appris ses professeurs et ses livres et hisser suffisamment son niveau de langue pour répondre avec aisance pas de souci à toute question qui lui est faite.


L’homme ne connaît que la biche apeurée. Tandis que la biche connaît l’homme même.


Il était inutile, ayant conçu pour le palmipède ce plumage imperméable, de le doter d’une pince à linge en guise de bec. Or ce n’est pas le seul exemple accablant du manque de logique et de cohérence dans le plan divin.

mardi 16 juillet 2019

4056

La mouche se promène sur ma joue puis sur mon poignet, s’envole, se pose sur ma cuisse, tourne dans la pièce, se pose cette fois sur mon front, régulièrement vient vérifier si je suis enfin devenu un succulent cadavre.


Ravaler ses larmes serait une réaction plus belle et digne encore si l’œil y veillait plutôt que la narine.


Je la soupçonne aussi, la mouche, de trafiquer son moteur, comme les adolescents celui de leurs mobylettes, à la campagne, afin de faire plus de bruit et d’exister un peu quand même dans tout ce vide.

lundi 15 juillet 2019

4055

Alléché par l’annonce du barista qui nous informe que sa carte a été « imaginée par les plus grands chefs étoilés », je me rue au wagon-restaurant pour acheter mon repas puis regagne ma place, salivant déjà par toutes mes commissures, avant de découvrir que la féconde imagination de ces maîtres-queux n’a su renouveler en réalité le sandwich rosette-cornichons qu’en laissant se ramollir les tranches de la première jusqu’à un stade semi-liquide et en supprimant purement et simplement le second.


La couleuvre œuvre dans la couleur. Vainement, puisque c’est le serpent corail qui chatoie.


Il n’est d’autre épée de Damoclès que l’éclair de lucidité qui peut à chaque instant te réduire en cendres.

vendredi 12 juillet 2019

4054

Au café. J’ouvre mon netbook. Assise non loin de moi, une femme obèse me lance :
– C’est bien pratique, ces petits ordinateurs !
Que répondre à un tel truisme ?
– Je ne peux qu’abonder dans votre sens, dis-je avant de me demander toutefois si cette réponse polie n’est pas plutôt une terrible indélicatesse…


Fukushima a donné presque entièrement raison à Fukuyama.


Le bateau t’emporte loin de l’île. Bientôt, tu ne distingues plus que le plus petit galet de la plage.



[Parution aujourd’hui aux éditions Bernard Chauveau d’Aquarelles de guerre, un livre original par sa forme et son format, conçu par deux vaillants réformés du service militaire. Philippe Favier a découvert dans une brocante des cartes paysagées utilisées en des temps anciens pour les cours de géographie des étudiants-soldats de l’Ecole de guerre. Paysages alpestres ou lacustres que son pinceau ironique a rendus plus bucoliques encore et dans lesquels, pour ma part, je sème le désastre, la mort et la désolation. Seize cartes (qui se déplient), seize champs de bataille, seize textes belliqueux. Nous sommes à l’Ecole de guerre, oui ou non ? ]

jeudi 11 juillet 2019

4053

L’œil et la bouche ne sont pas toujours d’accord sur les objectifs à atteindre. Le sourire peut être franc et bien dessiné et le regard farouche, fuyant. Ou perçant, curieux, au contraire, tandis que le dédain fait sa moue. Et l’on ne sait sur quel pied danser ni sur quel autre fuir.


Mais qu’y puis-je, moi, si cette merlette a fait son nid dans le chêne dont j’ai besoin pour faire le mien ?!


LE TYPE – On m’a dit que vous écriviez… Justement, il me faut un livre pour les vacances… j’aime les polars un peu musclés et que ça fonce…
MOI – Hm, oui, patientez un instant, je vous prie, mon collègue va s’occuper de vous.


mercredi 10 juillet 2019

4052

L’Association des Amis d’Eric Chevillard est depuis quelque temps en proie à des dissensions internes, des luttes intestines, de profondes divisions. On pressent une prochaine dissolution du groupe dont les membres pourraient être tentés par une carrière en solo.


Les ciseaux des jambes suivent les pointillés des pas.


Nous n’avons pas besoin d’une intelligence artificielle pour écrire des romans. Il serait plus urgent d’en concevoir une capable de les lire.


mardi 9 juillet 2019

4051

Le robot intelligent saura-t-il aussi parfois ne penser à rien ? Certaines de ses idées et de ses initiatives lui viendront-elles à la faveur de ces moments d’inattention, de flottement, de non-vigilance ? Sa mise en veille sera-t-elle l’équivalent de cet état hypnagogique propice à nos plus fulgurantes pensées ?


LE ROBOT – Ô Maître, il faut vous lever maintenant, enfiler votre combinaison de travail, prendre votre poste, charger ce joug sur vos épaules, entrer dans ce tube, vous plier en quatre dans cette boîte.
MOI – À tes ordres, mon bon Firmin.


L’intelligence artificielle achevée, ce sera Dieu, enfin créé par l’homme et disposé comme dans ses rêves les plus fous à le précipiter en Enfer s’il déroge à la règle.

lundi 8 juillet 2019

4050

Méditons, mes amis, les inépuisables leçons de sagesse des Fables de La Fontaine : ‘’D’un magistrat ignorant/ C’est la robe qu’on salue.’’ Ou : ‘’À l’œuvre on connaît l’artisan.’’ Mais encore : ‘’Se croire un personnage est fort commun en France/ On y fait l’homme d’importance/ Et l’on n’est souvent qu’un bourgeois/ C’est proprement le mal françois.’’ Et : ‘’Arrière ceux dont la bouche/ Souffle le chaud et le froid !’’ Et : ‘’Chacun tourne en réalités/ Autant qu’il peut ses propres songes/ L’homme est de glace aux vérités/ Il est de feu pour les mensonges.’’ Et : ''Selon que vous serez puissant ou misérable/ Les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir.’’ Et : ‘’Voilà le train du monde et de ses sectateurs/ On s’y sert du bienfait contre les bienfaiteurs/ (…)/ Hélas ! j’ai beau crier et me rendre incommode:/ L’ingratitude et les abus/ N’en sont pas moins à la mode.’’ Ou enfin : ‘’La ruse la mieux ourdie/ Peut nuire à son inventeur/ Et souvent la perfidie/ Retourne sur son auteur.’’


Mais nul n’a mieux parlé du génie de La Fontaine que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, dans sa préface au recueil distribué cette année aux élèves de CM2 : Ces fables, écrit-il avec sa sagacité coutumière, ‘’sont éternelles à la fois dans leur forme, grâce à leur langue merveilleuse, et dans leur fond, grâce aux leçons de vie qu’elles donnent (…) À chaque fois, leur charme opère, car la légèreté de leur ton porte des vérités profondes sur les hommes.’’


‘’C’est ainsi que le plus souvent,
Quand on pense sortir d’une mauvaise affaire,
On s’enfonce encor plus avant.’’ (La vieille et les deux servantes)

vendredi 5 juillet 2019

4049

Jean-Michel Blanquer ose parler de sabotage au sujet de l’action des enseignants qui retiennent encore les copies du bac alors qu’ils n’ont rien à y gagner et ne pensent qu’à sauver ce qui peut encore l’être. Ces grévistes ont aussi reçu une mise en demeure (sic again) assortie de nouvelles menaces.


Et soudain, je comprends mieux pourquoi les étranges museaux bouffis de suffisance qui siègent dans ce gouvernement viennent d’interdire la fessée.


On notera encore que, lors de sa déclaration en direct du ministère de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer pose devant une toile d’Alechinsky dont le panache semble s’élever en fusée de son crâne bouillonnant de fureur mal contenue, donc. Nul doute qu’il tente là de se faire passer pour le Stromboli entré en éruption ces jours-ci, dans le but de terrifier ses fonctionnaires. Mais la ruse est grossière et ces derniers l’ont vite éventée. Sachons pourtant reconnaître les succès de l’adversaire : mieux imité, en effet, est le nuage de cendres qui va bientôt retomber sur les lycées.



jeudi 4 juillet 2019

4048

Dans l’espoir d’obtenir l’abrogation de l’inique et désastreuse réforme Blanquer, de courageux professeurs – de philosophie en particulier, desquels l’indiscipline est la meilleure défense et illustration de la discipline – refusent de communiquer les notes des copies du bac qu’ils ont (pourtant dûment) corrigées et se proposent même de ne pas restituer celles-ci en temps et heure.


Voici le courrier d’intimidation, tout maculé des postillons du ministre, qu’ils reçoivent en retour de leurs rectorats : ‘’Je vous informe que l’absence de restitution des copies le 4 juillet à 9h constituerait une faute grave de nature à engager une procédure disciplinaire à votre encontre ainsi qu’un signalement des faits au procureur de la république.’’


Admirons la fermeté de ce gouvernement qui, afin de défendre sa vision d’une société gravement inégalitaire et totalement inculte, n’hésite pas à menacer des foudres de la justice et de sanctions lourdes des enseignants dangereusement soucieux, en effet, de l’éducation et de l’avenir de ses enfants. 

mercredi 3 juillet 2019

4047

sur le mur blanc
une colonne de fourmis
dessine


puis écrit son histoire
en tirant un peu
à la ligne


ou compose
une musique
qu’elle ne veut pas entendre


mardi 2 juillet 2019

4046

Certains visages de femmes sont si beaux que l’on se demande vraiment comment elles peuvent avoir de la curiosité pour autre chose en ce monde et ne pas plutôt laisser glisser sur leurs joues un regard myope suffisamment informé.


Encore un modeste dénoncé par son glorieux panache.


L’ennemi me traque dans les maquis, s’écorchant aux ajoncs. Moi ? Je dors dans son repaire.

lundi 1 juillet 2019

4045

Bien sûr, si j’avais les moyens de tuer discrètement ce type qui hurle dans son téléphone au mépris des autres passagers du train, je ne le ferais pas. Je ne voterais pas non plus pour sa mort si une consultation à bulletins secrets était organisée dans la voiture.  Mais si, malgré donc ce soutien constant, il venait subitement à mourir, terrassé par une crise cardiaque, étant entendu encore une fois, n’est-ce pas, que je n’y serais pour rien, alors … oh le doux moment …


… la joie suprême, le fulgurant plaisir, le profond bonheur, l’extrême jubilation, l’enchantement de l’heure, la totale béatitude…


… l’extase …

dimanche 30 juin 2019

4044

– Élevage intensif… élevage intensif… Moi, j’ai d’abord eu une vache, Poucette. Il m’a semblé qu’il serait cruel de la priver d’un compagnon. J’acquis Brutus. Ensemble, ils ont fondé une belle famille. J’ai voulu des petits camarades pour leurs veaux. De fil en aiguille, s’est ainsi formé mon troupeau. Je possède à présent 6000 têtes et vous comprendrez qu’une telle passion coûte cher. Parfois, je dois en effet me séparer d’une bête. Tenez, justement, nous parlions d’elle, Poucette me quitte aujourd’hui.


Incendies dans le Gard. Par cette canicule (46°), on soupçonne le pyromane d’avoir mis le feu dans l’espoir de se rafraîchir un peu.


Peut-on faire bombance d'une assiette d'arêtes grillées et de côtelettes de lapin ? J'atteste que oui, ayant hier à Port-la-Nautique copieusement dîné de ces plats, certes suivis d'un ragoût de seiches et d'un tiramisu.

samedi 29 juin 2019

4043

Tu sais comment ça se passe, tu es mal réveillé, le temps presse, tu t’habilles dans la pénombre… Toute la journée, sans raison, je suis resté irritable, les nerfs à vif. Ce n’est qu’au soir, en regagnant ma chambre, que j’ai vu ma peau sur le dossier d’une chaise. J’avais oublié dans ma hâte de l’enfiler ce matin !


Le mode avion du téléphone m’évoque plutôt sa boîte noire, la seule chose intacte dans les décombres et les vestiges de ton existence anéantie : on y trouvera enregistrée en effet toute l’histoire jusqu’aux lamentables circonstances de ce crash.


Fracas soudain dans le sous-bois. Ce ne pouvait être qu’un sanglier mâle de 150 kilos qui chargeait, nous nous jetâmes tous à terre, la tête entre les mains.
– Hé ! ce n’est que moi et j’ai à peine remué la queue, rétorqua muettement un petit lézard de 4 cm en s’immobilisant parmi les feuilles mortes. 

vendredi 28 juin 2019

4042

Le sac pendu à son épaule béait sous mes yeux, révélant un portefeuille d’où sortait à demi une épaisse liasse de billets de 100 euros. Qu’auriez-vous fait à ma place ? Eh bien, pas moi, non, je ne volai pas l’argent et c’est le cœur léger, l’âme en paix, la conscience tranquille et le nez intact que je regardai s’éloigner la dame au bras de son mari, Andy Ruiz, dont la ceinture dorée de Champion du monde des poids lourds tout juste conquise ceignait encore le torse considérable.


Autant le manuscrit est humble, tremblant, timide, affamé, nécessiteux, implorant, autant, sitôt publié, devient-il bouffi de satisfaction et d’arrogance, sûr de lui, repu, tout en ventre.


Je n’ai pu me refuser ce petit dîner fin et cette nuit dans un palace. C’était ça ou je révélais deux ou trois choses que je sais de moi dans le Bulletin de l’Association des Amis d’Eric Chevillard. Chantage odieux. Je me tiens à la gorge. Et je vis maintenant dans l’angoisse : jusqu’où iront mes exigences ?


[À la Maison des Arts de Bages, du 29 juin au 1er septembre, se tient une exposition des œuvres récentes de Philippe Favier. L’une de ces séries, Aquarelles de guerre, fait l’objet d’un livre dont j’ai écrit le texte, ultra belliqueux (aux éditions Bernard Chauveau).]

jeudi 27 juin 2019

4041

Un vrai labyrinthe, ce musée du Louvre. Impossible de trouver la Joconde ! Et ne comptez pas sur l’aide et la serviabilité de vos semblables. J’ai demandé mon chemin à une fille adossée contre un mur, les bras croisés, les yeux dans le vague, je n’ai obtenu pour toute réponse qu’un sourire énigmatique.


Il est certaines personnes, assez rares cependant et en cela précieuses malgré tout, qu’il faut bien connaître, qu’il faut connaître intimement, pour découvrir qu’elles sont en réalité exactement comme les autres.


– Ma vengeance sera terrible ! dit-il à l’infirme en fauteuil qui lui avait malencontreusement roulé sur le pied. Puis Gustave Eiffel s’enferma dans son cabinet et commença à dessiner des plans.


mercredi 26 juin 2019

4040

Parmi les documents envoyés par la mère de l’auteur à l’Association des Amis d’Eric Chevillard figurent de nombreuses lettres de refus d’éditeurs. Nous sommes par exemple consternés d’apprendre que Gallimard lui retourna froidement son premier recueil, Âmes luminescentes. La publication de ce courrier dans le prochain Bulletin de l’Association des Amis d’Eric Chevillard risque de porter un rude coup à la réputation de l’éditeur déjà écornée par son refus de Du côté de chez Swann. Se relèvera-t-il de cette honte ?


La vie serait bien courte sans la longue maladie finale.


La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe et c’est bien regrettable puisque, comme on le sait, ce baiser seul le changerait en prince et réveillerait la belle endormie dans ses plumes.


[Florian Caschera parle du festival ‘Tremble parlure’]


mardi 25 juin 2019

4039

Lorsqu’il acquit Les hasards heureux de l’escarpolette à seule fin de se rincer l’œil en regardant sous les jupons relevés de la belle demoiselle, il ignorait bien sûr que l’œuvre qui lui serait livrée ne sortirait pas de l’atelier de Jean-Honoré, mais de celui d’Honoré Fragonard, anatomiste cousin du peintre auquel ce dernier aurait confié le corps de la malheureuse, morte en tombant rudement de sa balançoire, et que la robe de soie rose de la momie fébrilement troussée ne lui révélerait que le spectacle épouvantable de ses longues cuisses écorchées.


MOI (bâillant) – Je vais me coucher et dormir…
LE MOUSTIQUE – Oh non, pas déjà… !


ne pas confondre la pichenette
qui lui fit ce nez en trompette
et la chiquenaude
qui lui fit cette bite penaude

lundi 24 juin 2019

4038

Amer malentendu ! Se fondant sur le modèle du couple salaud/salope où le mot féminin conserve l’acception du masculin en lui ajoutant une nuance péjorative à connotation sexuelle, ce crétin s’imagine qu’il en va de même à chaque fois que nous féminisons un nom de métier ! Ainsi croit-il qu’une lieutenante-colonelle désigne une femme lieutenant-colonel un peu pute, une sapeuse-pompière, une femme sapeur-pompier un peu pute, une préfète, une femme préfet un peu pute, une papesse, une femme pape un peu pute, ou encore une écrivaine, une femme écrivain un peu pute. Il reste du travail.


Après une chute de cheval, il est important de s’achever tout de suite.


Allez, enterrons cette vieille querelle et considérons désormais que l’œuf et la poule sont apparus en même temps.


[Le festival ‘Tremble parlure’ commence le 25 juin à la librairie Le Monte en l’air. J’y serai pour ma part le jeudi 27, à 19h30, en compagnie de Boris Wolowiec, Léonore Boulanger & Jean-Daniel Botta]