vendredi 30 novembre 2018

3832

La goutte d’eau et le grain de sable, fâchés de compter pour si peu, roulèrent plus loin, jusqu’à ce petit coin bien à eux où ils devinrent enfin l’océan et la plage.


Mais, dites-moi, le bon chrétien ne devrait-il pas exécuter son signe de croix avec un marteau ?


Le mouton tond le pré ; tu tonds le mouton ; et tu crois vraiment que le processus si bien engagé s’arrête là ?

jeudi 29 novembre 2018

3831

Un court-circuit temporel fulgurant (ça arrive) me mit soudain en présence de l’enfant que j’avais été.


Quelle émotion ! J’ébouriffai ses cheveux, je lui pinçai tendrement la joue, je posai un baiser sur son front.


Puis il s’en retourna et je lui bottai le cul.

mercredi 28 novembre 2018

3830

J’avançais bien dans ce beau roman lorsque je me suis cogné à ma fille qui lisait un manga à côté de moi sur le canapé.


La jeunesse toujours recommence alors que la vieillesse ne fait que durer.


Deux grandes oreilles, une fourrure épaisse et douce, une petite queue ronde, se déplaçant par bonds dans la luzerne, certes, il allait falloir goûter pour s’en assurer, mais je penchais pour du lapin.

mardi 27 novembre 2018

3829

C’était parti pour une nouvelle nuit d’insomnie quand soudain, alors que je me retournais dans mon lit, s’ouvrit la gueule sanglante d’un cauchemar et je me jetai dedans sans hésiter, trop heureux de dormir un peu.


L’araignée a beau tambouriner.


Jamais personne n’aurait pu imaginer que sa connaissance fine des techniques de tissage mises en œuvre à Manchester au XVIIIe siècle lui permettrait de secourir une jeune femme emportée par une rivière en crue. Et de fait, la fille se noya sous ses yeux.

lundi 26 novembre 2018

3828

L’enfant perce trois trous dans le couvercle de la boîte ou du bocal où il tient enfermé le petit animal, c’est une attention délicate, un soin attendrissant, de la prévenance, de la sollicitude, le souci admirable de son bien-être, de son confort – c’est pour lui permettre de respirer.


Quel couple formidable ! Ils partagent tout. Chacun sa chaussure, chacun son gant.


Un petit vent espiègle fit voler sa jupe, qu’elle rabattit vivement sur ses cuisses. Alors ce petit vent espiègle qui était en réalité un gros vent pervers la souleva de terre, exposant ses dessous à la vue de tous.


[Le quotidien en ligne AOC publie Ohé Pimoe,  récit-poème d’amour et d’assonances (même chose)]

dimanche 25 novembre 2018

3827

La pensée est parfois comme une lumière trop faible pour nous permettre de lire, juste assez forte pour nous empêcher de dormir.


la sole
épouse
le sol


Vous rendez-vous compte, nous sommes seulement fin novembre et je ne me souviens déjà plus du moment où j’ai vu une nectarine pour la dernière fois.




samedi 24 novembre 2018

3826

Je me méfie des somnifères, sédatifs, anxiolytiques… néfaste chimie, ruineuse pour la santé. Jai trouvé mieux. Une fois couché dans mon lit, je m’assène sur le crâne un grand coup de poêle en fonte, ça marche bien (du moins les premiers temps, après, avec l’accoutumance, le procédé perd un peu de son efficacité). 


C’est quand il n’est pas cueilli que le baiser fane.


Le saint ermite veille sur le monde. Pour favoriser la diffusion de sa prière, il dispose de grottes un peu partout et songe d’ailleurs, me dit-il, à s’en faire creuser une encore à Carrare.


vendredi 23 novembre 2018

3825

Pourquoi s’échiner encore dans les rizières alors que l’on sait qu’il suffit de poser un grain de riz sur la première case d’un échiquier puis d’en doubler le nombre à chaque case suivante pour obtenir en jouant quelques minutes 720 000 millions de tonnes !


C’était convenu entre eux, l’hôte accueillerait l’hôte. Ils se rencontrèrent à mi-chemin avec leurs valises.


Vous avez vu comme j’ai l’air en forme sur la photo prise un mois avant ma mort ! 

jeudi 22 novembre 2018

3824

Le temps guérit toutes les douleurs en nous précipitant, c’est l’ennui, vers les atroces tortures de l’agonie.


Source de tourments infinis, ma passion pour la sérénité me conduit à tous les excès.


(Je hais le 22 novembre)

mercredi 21 novembre 2018

3823

Je tombe dans une librairie sur une version ‘’remaniée’’ (sic) de Poucette que publient fièrement les éditions Albin Michel. Mais au nom de quoi s’autorise-t-on à dégrader ainsi – tout en persistant à le lui attribuer – le texte original d’Andersen, auteur véritable et non compilateur de contes populaires comme les frères Grimm et, de ce fait, seul maître à bord de son œuvre ?


Dans le vrai conte, donc, celui que l’écrivain a gravé dans le marbre, Poucette, après s’être défait de deux fiancés hideux, rencontre un joli petit prince qui vit dans une fleur blanche et qui la demande en mariage. ‘’Voilà un mari autrement désirable que le fils de la crapaude ou la taupe avec sa pelisse noire. Aussi dit-elle ‘oui’ au prince charmant.’’


‘’Elle décida de remettre sa réponse à plus tard’’, préfère-t-on écrire chez Albin Michel au prétexte que les jeunes filles ne peuvent plus être ces niaises qui vivent dans l’espoir éperdu du prince charmant. Faut-il s’attendre, obéissant à cette même censure vertueuse quoique parfaitement ridicule et abusive, à une réécriture féministe de tous les classiques ? Ainsi Madame Bovary devrait s’en sortir mieux dans les prochaines éditions… je la verrais bien créer une holding de gestion commerciale et financière. Rappelons pourtant qu’Andersen, affligé d’un physique ingrat, peu aimé des femmes et mort puceau, avait sans doute confié à P(o)ucette son propre rêve : rencontrer enfin une princesse charmante. On le balance comme un porc !

mardi 20 novembre 2018

3822

L’entomologiste dipsomane courait après les insectes de son delirium tremens pour replonger dans l’alcool ces araignées et ces cafards.


L’amour est un harcèlement réciproque. Peut-on vraiment parler de consentement ?


– Mais en fait, tu es un enfant débile ! me dit Suzie.
Je crois que je vais cesser de rapporter ici les réflexions de mes filles, elles deviennent moins marrantes.

lundi 19 novembre 2018

3821

Ma vie durant, j’aurais douloureusement porté le deuil de l’inexistant que je fus tout au long des millions d’années précédentes.


LUI – I love you so much…
ELLE – Mee too !
LUI – Tu délires ! Je ne t’ai rien fait ! Tu veux pourrir ma réputation ou quoi ?!


Dessinateur lamentable, en copiant un Picasso, j’ai fait un Ingres.


dimanche 18 novembre 2018

3820

J’ai donc pris mon temps, je suis arrivé tranquillement à la gare, en confiance, dix bonnes minutes après l’heure de départ indiquée de mon train… Or, le croirez-vous : il n’était plus là ! Quelle incurie, non mais quelle incurie ! Allons-nous maintenant devoir douter aussi de la ponctualité des retards à la SNCF… ?!


le gros célibataire ne court pas assez vite
mais la joggeuse au petit caleçon court ne sèmera
jamais le saint ermite


Trois entailles profondes, toute déchiquetée… c’est, à ce qu’on raconte, en lui disputant une escalope que le couteau aurait mis la fourchette dans cet état.

samedi 17 novembre 2018

3819

Tel que vous ne me voyez pas, c’est bien normal, je suis à Namur. Je me rends donc tout de suite au numéro 50 de la place de l’Ange afin de caresser de la main les pierres de la maison natale d’Henri Michaux. Et là, mon sang ne fait qu’un tour : elle abrite aujourd’hui un magasin Mango ! Quel scandale ! On aurait tout de même pu protéger l’immeuble et le louer plutôt à l’enseigne H&M !


Tout fout le camp signifie plus exactement qu’un tas de nouveaux trucs déboulent.


De mon temps, mes petits messieurs, on marchait sur la Lune !

vendredi 16 novembre 2018

3818

Il a beau courir pour se maintenir en forme, les feuilles mortes s’accumulent dans les allées du parc.

à chaque coup de reins
l’amant enfonce
son couteau
dans le ventre du jaloux

Heureusement, il a trouvé un second souffle, malheureusement, qui fut aussi son dernier soupir.

jeudi 15 novembre 2018

3817

J’ai eu une idée de roman. En deux mots, c’est un garçon qui vient au monde, il grandit, il a quelques maladies, quelques déboires professionnels et sentimentaux, quelques succès aussi, il devient père, il voyage de temps en temps… j’en suis là, je ne sais pas encore si je vais le faire mourir à la fin.


et cætera
bien long tout ça
etc suffira


Comment la souche peut-elle dormir aussi bien avec un oreiller aussi dur ? Le billot, on comprend mieux, il a la tête tranchée.

mercredi 14 novembre 2018

3816

Sitôt la porte franchie, je restai saisi d’effroi. Le cadavre horriblement mutilé gisait dans son sang, sur le sol de ma cuisine. Comme je m’approchais, un bruit me fit sursauter.


Cela venait du recoin derrière l’armoire. J’attrapai un couteau et m’avançai. Une ombre jaillit, une forme souple qui me fila entre les jambes. Ouf, ce n’était qu’un chat.


J’aurais pu m’en douter, d’ailleurs, le cadavre sur le sol n’était-il pas celui d’une souris ?

mardi 13 novembre 2018

3815

C’était un collectionneur d’un genre très particulier. Il voyageait beaucoup pour trouver les pièces qu’il convoitait. Il y mettait le prix. Mais sitôt en possession de l’objet, il le brisait à coups de marteau, il le réduisait en poudre. Il n’avait pu être le premier, ni le seul ? Il serait le dernier !


La conduite accompagnée permet au mort aussi de faire son apprentissage.


MOI – Alors, Agathe, comment dit-on printemps en anglais ?
AGATHE – String !
MOI – Non, ça c’est l’été.

lundi 12 novembre 2018

3814

Elle a rencontré quelqu’un, murmure-t-on. Mais pourquoi ces sourires émus ? Un type est en train de tresser une corde, de graisser des menottes, d’affûter ses couteaux, de doser ses poisons, il n’y a vraiment pas là matière à se réjouir !


Insomnies. J’ai payé mon réveil à ne rien faire.


Végétarien, mon ami, c’est toutefois avec des ruses de loup ou de chasseur que tu t’approches du lapin pour lui piquer sa carotte.



[On est d'ores et déjà invité à risquer un œil et quatre petites pattes torves sur les premières pages de L’Explosion de la tortue, qui paraîtra aux éditions de Minuit début janvier, ainsi que l’édition de poche de Ronce-Rose]

dimanche 11 novembre 2018

3813

La proctologie est devenue une spécialité médicale florissante et prospère depuis que les écrivains se sont mis à pondre leurs livres.


Moins douloureux que le vaccin contre la rougeole, le poinçon contre la varicelle – une petite marque ronde imprimée au-dessus du sourcil de votre enfant – abusera le virus qui croira l’avoir déjà frappé.


Elle ferme un œil puis l’autre bout du tunnel : son cauchemar a déjà commencé.

samedi 10 novembre 2018

3812

Je suis le plus grand des funambules : je parviens à faire un nœud avec mon fil sans cesser d’avancer.


Certes, et cependant mieux vaut marcher sur une bouse que sur un savon.


Ah bon ? Le croissant n’est pas une brioche que la Terre en s’interposant entre elle et le soleil a plongée partiellement dans son ombre ?

vendredi 9 novembre 2018

3811

Mes bourreaux m’ont ligoté au poteau de torture. Ouf ! Je ne peux plus me faire de mal.


Et encore, il paraît que nous ne voyons que la moitié émergée de la girafe.


La sensation du membre fantôme existe bien. Combien de fois ai-je cru serrer étroitement dans mes huit tentacules l’objet de ma convoitise ?

jeudi 8 novembre 2018

3810

Le cheval à bascule, la balançoire… à peine s’élance-t-il dans la vie que l’enfant est rattrapé par son passé.


C’est l’heure de la promenade, le cerf-volant frétille dans le vestibule avec son fil entre les dents.


J’ai eu tort de vouloir tout recommencer, changer de vie, de métier. Je suis dépourvu du permis de conduire et nul en cuisine. Mon food-truck s’est embourbé dans ma purée.


[Néanmoins, je serai à Namur jeudi prochain, 15 novembre, pour une rencontre publique en compagnie de Pierre Jourde. Toutes les précisions ici.]


mercredi 7 novembre 2018

3809

Je lace toujours mes chaussures avant de sortir, mais je ne sais s’il s’agit d’un trouble obsessionnel compulsif ou d’un rituel structurant. Tout ce que je peux dire, c’est que lorsqu’un de mes lacets se dénoue, cela me perturbe tant qu’il m’arrive de trébucher et de choir.


Un unique sillon barrait le champ en diagonale : le paysan avait pris la fuite.


– Je suis complètement accroc à Game of Thrones depuis la saison 1. C’est trop bien !
Propos communs, mille fois entendus, mais que je n’attendais pas de la bouche du saint ermite.


mardi 6 novembre 2018

3808

Son existence était un sombre échec. Il passa le nœud coulant autour de son cou et renversa du pied le tabouret. Et tandis que la corde l’étranglait, il revécut fugacement toute sa vie qui lui parut en réalité très belle, très réussie, quel con !


Un seul être vous manque et c’est dix de retrouvés.


Grâce à ses bois qui constituent en effet un parfait camouflage dans la forêt, le chêne espère être pris pour un cerf et épargné en conséquence par le féroce bûcheron.

lundi 5 novembre 2018

3807

Cette phrase me plaisait décidément beaucoup et je décidai de m’installer dedans pour y vivre désormais. Tout y était sans contradiction à la fois harmonieux et surprenant, inédit mais ordonné. Comme je m’y sentais bien ! Puis sont arrivés les lecteurs.


Même entièrement nue devant toi, si désirable, si provocante, elle semble vouloir ne te céder chichement qu’un petit morceau d’elle-même, la tablette de chocolat.


Grâce à mes dons, le saint ermite a pu prendre à son service une domesticité nombreuse et zélée qui le soulage des tâches qui venaient inopportunément interrompre sa méditation, laquelle d’ailleurs il envisage de confier à un jeune bonze engagé ce matin afin d’être cette fois absolument disponible.



[L’adaptation de Ronce-Rose, mise en scène par Joël Jouanneau, avec Anne Caillère sera créée au Théâtre du Nord de Lille le 7 novembre (à l’affiche jusqu’au 25). Deux représentations ensuite au Théâtre Ouvert, à Paris, les 27 et 28 novembre (et non 28 et 29, comme annoncé précédemment), dans le cadre du festival Focus, puis quatre représentations au Théâtre de Lorient et une autre encore à La Passerelle de Saint-Brieuc en janvier. Les programmateurs soucieux de remplir leurs théâtres la saison prochaine peuvent se faire connaître...]

dimanche 4 novembre 2018

3806

J’ai cessé de demander mon chemin aux étoiles. Beaucoup sont mortes depuis plusieurs millions d’années, je ne vois vraiment pas comment elles pourraient m’indiquer la place François Mauriac.


Non seulement tout est bon dans le cochon, mais tu peux brancher dans son groin ton couteau à découper.


J’avise des billets d’avion sur sa table : Mykonos, Ibiza, Miami, Majorque… Le saint ermite est aussi missionnaire !

samedi 3 novembre 2018

3805

J’avais par réflexe saisi sa main et je le tenais maintenant suspendu au-dessus du vide. Mais la racine à laquelle je m’agrippais de l’autre main était en train de céder. J’allais basculer avec lui dans l’abîme.


Ce fut lui qui lâcha.


Et se reçut sans mal vingt mètres plus bas sur un sol de tourbe molle tapissé de mousse tandis que le contrecoup me projeta en arrière et que je me fendis le crâne contre une souche. J’en garde de pénibles séquelles. Jamais je ne pardonnerai à ce lâcheur.

vendredi 2 novembre 2018

3804

On se représente souvent le fou coiffé d’un entonnoir. Ne serait-il pas plus sensé, pourtant, de retourner celui-ci comme il le fait et d’introduire quelques grains, quelques gouttes de lait ou de vin dans le petit orifice de son embout pour en recueillir des litres et des litres par sa généreuse ouverture ?


C’est un souffleur de verre cracheur de feu qui, un jour de grande expiration, a inventé l’ampoule.


Le stylo qui choit se plante, mais la gomme rebondit. Il est bien que ce soit la balle qui corrige le couteau.

jeudi 1 novembre 2018

3803

Il tente de faire passer son plagiat pour un pastiche, ce pastiche pour une satire, cette satire pour un conte philosophique… on dirait qu’il blanchit de l’argent sale.


Quels sauts étonnants fait le crapaud ! Et pourtant, qui marche dessus rebondit à peine.


diodon que menace la fourchette
est-ce bête
triple de volume dans l’assiette