jeudi 4 août 2022

5111

Quelle mesquine et cupide ambition pour un écrivain : compter de plus en plus de lecteurs ! Pour moi, il s’agit d’en avoir de moins en moins, au contraire ! Et je peux dire sans fausse modestie que ça marche du feu de Dieu. Du fait de mon patrimoine génétique (du côté maternel, quand tu meurs avant 103 ans, c’est que tu es lourdement tombé de ton skate), j’escompte bien survivre longtemps à ceux, de plus en plus rares, qui incompréhensiblement s’accrochent. Comme il sera émouvant, le jour où je répandrai les cendres de mon dernier lecteur sur les pelouses du jardin de l’Arquebuse !

 

Si petit galet que j’ai eu envie de le finir à coups de langue.

 

Puis Narcisse tira la chasse d’eau.