samedi 28 mai 2022

5053

Je me penche jusqu’à mi-corps sur la mer par le hublot de ma cabine, rappelant ce faisant à cet arrogant paquebot long de 300 mètres ce qu’il est : une simple bouée.

 

Les larmes que l’oignon nous fait monter aux yeux n’ont jamais empêché personne de couper en morceaux celui-ci. L’évolution doit se poursuivre afin de mieux défendre son intégrité. Lorsqu’il nous arrachera des hurlements de douleur, alors seulement nous poserons notre couteau.

 

J’ai demandé par testament à ce que tous mes inédits soient publiés deux cents ans avant ma naissance afin qu’ils puissent être lus par Flaubert, Laforgue, Lautréamont, Michaux et quelques autres. Les dernières volontés d’un mort ne se discutent pas.