vendredi 27 mai 2022

5052

L’Ascension est déjà un concept difficile à appréhender, mais alors le pont de l’Ascension… !

 

Guerre, publié cent dix ans après avoir été vécu, quatre-vingt-dix ans après avoir été écrit, soixante ans après la mort de l’auteur, quarante ans après mes premières lectures céliniennes… ça sent le réchauffé. Expérience déconcertante d’un retour dans mon propre passé de lecteur pour y trouver du nouveau.  Bientôt un conte inédit d’Andersen pour tout à fait rajeunir ?

 

Mais ça se voit à leurs grands yeux doux, à leurs longs cils : tous les ânes, sous leur peau rêche, cachent une jolie fille !