vendredi 11 février 2022

4947

L’idée de notre propre mort nous affecte comme si nous allions perdre un être cher, comme si nous allions nous manquer terriblement (plus rien n’aura de sens ! plus rien n’aura de goût !), puis nous prenons conscience de l’absurdité de cette spéculation puisque le pleurnichard endeuillé sera mort lui aussi, à notre grande surprise, cependant, car nous aurions juré que ce robuste personnage, déjà si actif et coriace aujourd’hui, allait nous survivre et sa disparition à venir si brutalement annoncée alors nous afflige et nous conduit aux portes du désespoir.

 

L’éponge absorbe aussi la forme du nuage.

 

Chacun de mes lecteurs est venu à mes livres par un chemin solitaire, étroit, accidenté et tortueux. Hé ! un terrain plat parfaitement dégagé y mène aussi, fort propice à la ruée, à la course en bloc du plus nombreux troupeau, à ce magnifique élan du grégarisme. Qu’on se le dise !