samedi 8 janvier 2022

4913

André Gide revient souvent dans son Journal sur son goût effréné pour la crapette. Ainsi, le 15 novembre 1930, alors qu’il se trouve à Tunis, il écrit : « Rentré à minuit ; crapette jusqu’à 1 heure ; que je suis furieux d’avoir perdue. » Et, le 28 avril 1935, parlant toujours de ce jeu, il confie à Maria van Rysselberghe : « C’est tellement délicieux que c’est à peine croyable. » On comprend bien qu’il ne serait plus possible d’écrire de telles horreurs aujourd’hui, ça ne passe plus, ça n’est plus acceptable, le monde a changé, et c’est heureux.


On croyait l’espèce éteinte, or j’affirme avoir vu hier par ma fenêtre voleter un flocon.


Macron assume ! C’est le mot qu’il emploie ! C’est le mot qu’il ose jeter à la face de son peuple pantois. Quel langage ! Quelle vulgarité ! Il assume même totalement. Quel assumeur !