mercredi 8 décembre 2021

4882

À l’approche des fêtes de fin d’année, je déclare solennellement que je ne tolérerai plus, dégustant des huîtres, qu’un convive s’autorise à nous faire le récit circonstancié des crises de foie, convulsions stomacales, ulcérations duodénales, pancréatites aiguës, œsophagites purulentes et autres vomissements qui ont pu résulter de sa rencontre avec ce merveilleux coquillage ! La petite fourchette dont je serai alors armé plantera illico ses trois dents dans son œil, lui donnant par là-même l’occasion de renouveler un peu le répertoire de ses plaintes lorsque se posera devant lui sur une table le prochain plateau de fruits de mer.

 

Le couloir mérite enfin son nom. Il aura fallu cette fuite dans la salle de bains.

 

Moi qui ne parviens pas à faire disparaître cette petite tache de sang sur mon col, je serais curieux de savoir comment s’y prend le tigre blanc pour être toujours impeccable. À l’occasion, penser à lui demander conseil.