mercredi 24 novembre 2021

4868

J’avançai depuis le petit matin sur cette route droite sans croiser âme qui vive ; mais, aux alentours de midi, je vis un homme qui venait à ma rencontre. Il semblait fatigué, ses habits étaient couverts de poussière. Nous nous croisâmes sans échanger un mot.

 

Je poursuivis ma route, mais le doute m’accompagnait désormais. Pourquoi cet homme se rendait-il là d’où je venais, d’où j’avais cru urgent de partir ? Pourquoi fuyait-il lui-même le lieu que je rejoignais ? Et s’il avait raison ? Je rebroussai chemin.

 

Après quelques heures de marche, je distinguai au loin une silhouette familière qui marchait dans ma direction.