jeudi 3 juin 2021

4712

Il me semble qu’un certain nombre d’écrivains contemporains d’une honnêteté scrupuleuse, je n’en doute pas, mériteraient pourtant d’être poursuivis pour leurs livres, sous le chef d’accusation de faux en écriture.

 

La girafe était un mammifère marin à l’origine. N’ayant jamais réussi à perdre pied, elle a fini par sortir de l’eau.

 

(Les auteurs reconnus coupables de faux en écriture seront laissés en liberté, mais ils porteront un bracelet électronique fixé à leur poignet : le moindre mouvement indiquant qu’ils font usage d’un crayon ou d’un clavier aura pour conséquence leur incarcération immédiate dans un quartier de haute sécurité. Nous n’avons été que trop cléments avec ces criminels.)