jeudi 4 mars 2021

4621

Je suis aussi fatigué que la Terre… et d’ailleurs, les tigres et les baleines que j’abritais dans ma barbe ont tous disparu ces dernières semaines, irrémédiablement, je le crains.

 

Dans la coupe, sur le buffet, ce ramassis de coquillages étranges et de cailloux aux formes fabuleuses, fragments d’un monde absurde et merveilleux où nous n’aurons pas su vivre.


il pleut

m’en fiche

je pleure entre les gouttes