jeudi 17 décembre 2020

4544

Quand il embrassa sa mère, un ange lui glissa à l’oreille de la serrer contre son cœur, car c’était, lui dit-il, la dernière fois qu’il la voyait. Dans la rue, il rencontra un vieil ami et échangea une poignée de mains avec celui-ci. L’ange alors, qui voletait toujours alentour, lui chuchota qu’il ferait bien de prolonger un peu celle-ci, car il ne reverrait jamais ce vieil ami non plus. En quittant la boulangerie où, chaque jour, il achetait son pain, il reçut de l’ange le même avis toujours et il sourit plus aimablement que de coutume à la boulangère. Il enlaça très tendrement son amie après leur déjeuner, le dernier qu’ils prenaient ensemble, affirma encore l’étrange messager qui lui recommanda ensuite de dire un mot gentil aux connaissances et aux collègues qu’il rencontrait, car jamais, eux non plus, il ne les reverrait. Au soir, il rentra chez lui, le cœur lourd, anéanti à l’idée de cette invraisemblable hécatombe qui allait faire le vide dans sa vie.

 

L’âme floute le corps.

 

J’ai de bonnes raisons de me haïr, vous savez : j’ai bien observé mes semblables.