mercredi 25 novembre 2020

4522

J’ai conservé – à chacun ses lubies et je ne vous permets pas de me juger – toutes les chaussettes que j’ai portées dans ma vie depuis les premières, en laine, tricotées par ma grand-mère. Plus de mille paires qui racontent une passionnante histoire. On me voit grandir, c’est très émouvant. Toutes mes personnalités successives se dévoilent, l’enfant turbulent et crotté, l’étudiant moins soucieux d’hygiène que de Mallarmé, le tennisman maître de l’ocre, le rude marcheur, le dandy…

 

À travers cette collection incomparable, nous suivons aussi l’évolution des modes et des mœurs. Regard sociologique tranchant sur ces 56 dernières années. On comprendra que je ne peux garder pour moi un tel trésor. Je cherche un lieu pour l’exposer.

 

Or la galerie de La Joconde, au Louvre, serait parfaitement indiquée pour accueillir un événement de cette ampleur, me semble-t-il, il suffira de reléguer pour quelques mois ledit tableau dans les réserves du musée.