mardi 29 mars 2022

4993

Le jeûne hydrique étant une cure de détoxication, est-il cependant permis de joindre l’inutile au désagréable et de le faire valoir aux yeux de Dieu comme une mortification pour le salut de notre âme ?

 

je les taille

ils me tailladent

mes rosiers

 

Et maintenant, devinez ce que va faire la sauterelle… ?