dimanche 20 février 2022

4956

Je souhaite que mon corps soit incinéré. Aucune consigne, en revanche, sur le lieu de dispersion de mes cendres. Je préfère avoir la surprise.

 

Son visage s’est défait dans l’absence. J’ai maintenant le plus grand mal à l’évoquer. Si flou et brouillé désormais qu’elle ne peut certainement plus se nourrir que par perfusion.

 

(Tout bien réfléchi, pas de dispersion, optez pour une urne très simple, Cela convient à ma modestie de n’exister plus qu’à l’état de cendres au fond d’un pot de terre cuite. Puis vous vous rendrez en cortège à Saint-Malo pour déposer solennellement celui-ci sur le tombeau de granit bleu de Chateaubriand, qui domine l’océan tumultueux.)