jeudi 6 janvier 2022

4911

J’aurais moi aussi beaucoup de banalités à dire sur toutes ces questions.

 

Quel prodigieux animal que le caméléon ! Sur un dictionnaire anglais, il devient chameleon ; sur un dictionnaire italien, camaleonte ; sur un dictionnaire norvégien, kameleon ; et sur un dictionnaire russe, хамелеон !

 

L’homme titubant me demande comment se rendre à l’hôtel de ville. Or c’est bien simple, il suffit de poursuivre tout droit, de prendre la première rue à droite, et on y est. Mais, prévenant, je dois tenir compte de la trajectoire en zigzags de l’ivrogne et je lui recommande plutôt de rebrousser chemin et de tourner à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche, il arrivera plus vite à destination.

  

[Parution aujourd’hui aux fidèles éditions L’Arbre vengeur du quatorzième volume de ce journal, L’Autofictif nu sous son masque. Toutes les librairies ne s’en encombrent pas, mais vous ne vous en tirerez pas si facilement puisqu'il est possible aussi de le commander sur le site de l’éditeur.]