lundi 16 août 2021

4772

Petite âme innocente et pure, je souffrais beaucoup, dans ma prime enfance, de n’avoir aucun péché à confier au prêtre qui recueillait ma confession. Aussi en inventais-je, craignant de paraître vaniteux si je ne m’accusais de rien.

 

Nouveau tourment moral : ces prétendus aveux étaient des mensonges et je me rendais alors réellement coupable de l’un des péchés les plus graves. Pour rester en accord avec ma conscience, je me résolus donc à commettre ces fautes pour de bon : je houspillais ma sœur à chaque instant, je n’aidais plus ma mère à dresser la table, je n’adressais pas la parole au petit nouveau arrivé du Cameroun qui pleurait de solitude sous le préau de l’école.

 

Puis il me fallut bien varier mes récits afin de rester crédible aux yeux du bon prêtre. Aujourd’hui, j’ai la main sur tout le trafic de drogues dures en provenance de l’Amérique du sud et je suis à la tête du plus vaste réseau de prostitution de mineures du bassin parisien et des Hauts-de-France.