mercredi 21 juillet 2021

4754

Et voilà, nous y sommes, à l’instant de bascule : le téléphone portable, merveilleux outil qui dota son heureux propriétaire de mille facultés nouvelles, maintenant qu’il est devenu un rouage du système nerveux de chacun, nécessaire aussi à la plus modeste de ses opérations mentales, se transforme brutalement en instrument de contrôle et de traçage policiers, de manipulation publicitaire et marchande, d’endoctrinement idéologique et d’abrutissement de l’individu asservi, lequel obéit à ses bip et autres sonneries comme un rat de laboratoire aux décharges électriques qu’on lui inflige – tu n’as pas fini de te faire balader, petit bonhomme… bip !... bip !

 

La cage vide semble garder la place.

 

L’ONCOLOGUE – Mais rassurez-vous, il y a peu de risques qu’il se généralise.

NORBY – Quelques chances au moins ?