mardi 29 juin 2021

4738

La foule n’a pas besoin de moi pour être une foule ni la cacophonie de mon opinion pour être cacophonique. C’est quand silencieusement je me perds dans la contemplation d’un insecte ou d’un coquillage que j’existe.

 

Ayant retrouvé ses lunettes en tâtonnant, il a pu les chausser et continuer ainsi plus efficacement à les chercher, sans parvenir toutefois à mettre la main dessus.

 

Mais si j’étais un raton-laveur, je crois que je ne prendrais pas autant soin de la toque de Davy Crockett.

  

[Amis Occitans, Christophe Brault et moi, nous lirons les chroniques de Sine die, sur la terrasse de la Maison des Arts qui surplombe l’étang de Bages, mardi prochain, 6 juillet, à 18h30]