jeudi 27 mai 2021

4705

C’est très bien d’avoir su couper le cordon ombilical, félicitations, mais en finiras-tu jamais d’extraire de ton nombril la peluche de ton doudou ?

 

Je l’ai pressé depuis les pieds puis roulé sur toi-même comme un tube, espérant extraire de lui enfin une idée, un poème… Mais, déception encore, il ne produisit qu’un cri.

 

SUZIE (feuilletant un album photo) – Avant, t’avais l’air plus vieux qu’avant.

MOI – Tu lis trop de mangas, ma fille.