vendredi 21 mai 2021

4699

À bride abattue, le sillon s’embourbe, le soc est un sol fracassé et ne reste du blé de nos songes meilleure farine que le plâtre des ruines.

 

L’enfant mort roulé dans son tapis de gym a joliment enchaîné les roulades dans le ravin, ainsi mon cœur écorché à toi se donne, ô ravine, où meurent aussi mes tourments.

 

Ou aussi bien n’importe quels autres mots, puisque la littérature est cette couche-toi-là à qui l’on fait dire et faire ce que l’on veut.

  

[Et justement, on y revient en chair et en os, le 7 juin à 19h à la Maison de la poésie, avec Christophe Brault, pour la 17e étape de son Marathon autofictif. Ce sera dans la grande salle, mais avec une jauge réduite. Donc, ne tardez pas, les amis.]