jeudi 20 mai 2021

4698

Tant vont les ombres qu’à toute lumière elles cèdent et c’est comme si résine dans le tronc renonçait à grimper pour laisser gloire à la nuit du feu.

 

Pitié pour l’âme mal emblavée du ciron qui n’a que cil et fil où moissonner la provision d’hiver.

 

Ou n’importe quoi d’autre, n’est-ce pas, tant la littérature est complaisante.

 

[Écoutez ce beau podcast de Colombe Boncenne qui a ouvert son micro aux fantômes de la Maison de la poésie en temps de confinement : Parenthèse publique ]