lundi 22 mars 2021

4639

Tout est question de volonté. Ainsi, pour ma part, j’ai pris la ferme décision d’arrêter de boire – et ma détermination sur ce point est totale – dès que les distilleries ne produiront plus de rhum ni de whisky et que les vignerons ne feront plus de vin.

 

Aujourd’hui fendu, tavelé d’oxydations, piqueté de chiures, ce miroir ne se reconnaîtrait pas dans la glace.

 

Ce masque nous met vraiment la tête dans le slip. Chacun dans la rue solitairement se suce. Cette pandémie est surtout un beau pandémonium !