mercredi 6 janvier 2021

4564

Les arbres d’essences différentes pourraient se transformer en béliers ou en catapultes avant de s’affronter pour devenir maîtres uniques de la forêt, or ils se combattent avec un peu d’eau, un peu de lumière et un peu d’ombre. Prenons-en de la graine.

 

(La remarque précédente m’est venue dans un rêve, d’ailleurs très cohérent, et je crois que c’est l’urgence de la noter qui m’a tiré du sommeil. Il m’est déjà arrivé d’avoir au réveil la conscience de telles élucidations nocturnes, mais desquelles ne me restait alors que le regret de les avoir oubliées, et j’inclinais à croire en outre qu’il s’agissait sans doute plutôt d’impressions sans objet ou de songes évanescents sans réel contenu. Je pleure donc, ce matin, maintenant que je sais que de belles idées me visitent en effet quand je dors, tous les fruits perdus d’une besogne abattue sans effort.)

 

Il ne s’agit pas de prier au lieu de trier, car Esaü n’a pas renoncé à son droit d’aînesse pour se casser les dents sur des cailloux en mangeant ses lentilles, ni de trier au lieu de prier, car tous les hommes également méritent l’attention du Seigneur.