mercredi 18 novembre 2020

4515

De même que certains héritiers dilapident sans retenue un patrimoine familial constitué au prix de rudes travaux, de rudes sacrifices, de rudes privations, je vis sur la santé de fer que m’ont ingénument légué mes grands-parents, sobres, frugaux, continents, abstinents, modèles de tempérance et de morale en tous domaines, et je traverse sans morfler grâce à eux les pires débauches du corps et de l’âme.

 

Le sot leur laisse déjà les cuisses et les pilons, il ne va pas abandonner en plus à ses filles les huîtres du poulet !

 

Elle attendait l’homme qui viendrait l’arracher à sa double vie.