lundi 9 novembre 2020

4506

Nous savons que le réchauffement climatique va libérer du permafrost des bactéries préhistoriques. Or si le coronavirus de la chauve-souris comme la grippe aviaire ou la tremblante du mouton font déjà des ravages, imaginez les effets sur l’homme de l’hépatite du ptérodactyle, de la gastro du diplodocus, de la branlante du brontosaure ou de la rage non pasteurisée du tyrannosaure…

 

SUZIE – Et Trump, il sait ce qu’il va faire comme métier maintenant qu’il n’est plus président de la République ?

MOI – Oui, il sera dès demain animateur du périsco dans ton école.

 

(Et que font les laboratoires, me le direz-vous ? Il arrive, ce vaccin contre la coqueluche du tricératops ?!)