vendredi 6 novembre 2020

4503

Je suis l’ami des coïncidences, il me semble que nos vies s’y révèlent, au moins sont-elles visitées un instant par le mystère et le merveilleux. Mais tout de même, rencontrer dans la même journée dix-sept hommes prénommés Vilhjalmur, n’était-ce pas à devenir fou ? ! À vrai dire, dès le deuxième, j’avais commencé à m’inquiéter. Quel sens trouver à cette invraisemblance ? Comment interpréter un signe aussi obscur ? C’est seulement au soir, en regagnant mon appartement de la Laugavegur, qu’il me revint que Vilhjalmur était l’un des prénoms masculins les plus donnés en Islande et que je travaillais maintenant au service du recensement de Reykjavik.

 

Est-il possible d’être favorablement connu des services de police ?

 

Au moyen de sa queue rousse et touffue aussi aveuglante qu’une flamme, le renard furtif efface les traces imperceptibles de ses petites pattes sur la mousse.