vendredi 18 septembre 2020

4454

 …805…806…807… j’en étais là du patient décompte des brins d’herbe de mon jardin lorsque, me retournant, je constatai que le soleil meurtrier des interminables étés de cette nouvelle ère caniculaire avait implacablement réduit en cendres la pelouse dans mon dos.

 

SUZIE – Marceau est vraiment très très drôle : il rit à mes blagues !

 

J’ai substitué à l’horrible masque chirurgical bleuâtre un bel éventail de soie pourpre qui met davantage en valeur mon regard de braise, tandis que d’un élégant vibrato du poignet je protège non seulement mes voies respiratoires du souffle putride des passants que je croise, mais je disperse aussi loin de moi, plutôt que de la ravaler, la vilaine petite toux qui me secoue méchamment depuis quelques jours.