lundi 14 septembre 2020

4450

Les dégâts causés par l’alcool ne sont pas les mêmes selon ce que l’on boit et je tiens pour certain que le vin combat les effets néfastes du rhum pour la santé tandis que ce dernier est un remède miracle pour les maux que le premier fait endurer à notre organisme.


En vertu de quoi et puisque l’alcoolique de métropole, à la grosse figure bourgeonnante et cramoisie, conserve une faconde cordiale alors que l’alcoolique des Antilles, complètement hébété, garde le corps sec et le visage frais d’un jeune homme, j’alterne sans désemparer les verres de vin et rhum, de manière à ne perdre ni ma prestance ni ma jovialité.


Et je me demande en conséquence à qui appartient cette face hagarde et rubiconde dont le miroir de ma salle de bains affichait ce matin la désolante image… ?