mardi 28 juillet 2020

4412

C’est parce que l’automobiliste qui l’avait percuté avait laissé son corps sur la route malgré le risque d’accident que j’ai repoussé du pied, sur le bas-côté, ce blaireau mort. C’était la première fois que je repoussais du pied un blaireau mort et je cherche maintenant d’autres personnes qui auraient vécu ça elles aussi afin de créer un groupe de parole pour partager notre expérience et ce qui en a résulté.


C’était beau, le noir et blanc, le muet, mais tout à changé, maintenant la pie jacasse.


Rien de plus douloureux qu’un coup de genou dans les couilles, raison pour laquelle jamais je ne m’agenouille.