vendredi 12 juin 2020

4374

Imaginez que vous êtes une Française fauchée et furieusement libre, imaginez que la culpabilité ne vous retient plus, imaginez que vous n’avez plus aucun surmoi pour vous limiter, imaginez que vous êtes capable de gifler les hommes lorsqu’ils le méritent, imaginez que vous êtes prête à rompre avec tous les rôles qui vous limitent, imaginez que vous n’avez aucune crainte d’être jugée, imaginez que vous êtes l’héroïne de mon prochain roman !, scande Alexandre Jardin dans la bande-annonce de son nouveau livre… Et, une fois encore, l’animal parvient à nous surprendre… Ça alors !


… La nouvelle héroïne d’Alexandre Jardin est donc Virginie Despentes !


Comme à chacune de ses parutions, l’auteur balaye ses livres anciens d’un geste magistral et annonce, dans l’Avertissement de ce ‘’roman à vif (…) qui se veut une gifle aux émissaires de l’imposture, un uppercut décoché aux fabricants d’aveuglement’’, qu’il est aujourd’hui un homme neuf et, surtout, un écrivain différent. ‘’J’apprivoiserai autrement ma page’’, promet-il d’ailleurs. Saine résolution, mais ça commence quand ?