jeudi 4 juin 2020

4366

J’ai réussi à faire passer les productions de mon esprit pour des textes de littérature alors qu’aux yeux de n’importe quel expert psychiatre qui les recevrait sur papier libre, elles révéleraient une lourde et incurable pathologie mentale, un état délirant, une dangerosité extrême pouvant à tout moment faire craindre un passage à l’acte.


Quel étrange papillon tout de même que le coquelicot. Franchement, on dirait une fleur !


Le personnage d’une série policière soudainement promu, appelé ailleurs à de plus hautes fonctions en récompense de son mérite et de ses qualités, est curieusement interprété par un comédien viré sans ménagements du feuilleton parce qu’il ne donne plus satisfaction.


[On appelle cela un instant book… Prehistorica Editore publie aujourd’hui Sine Die, le recueil de mes chroniques du confinement, traduites en italien par Gianmaria Finardi]