vendredi 29 mai 2020

4360

Notons que si nous n’avions pas attribué un nom aux êtres et aux choses de ce monde, notre langage serait resté une profération de sons absurdes et insensés bien difficile à assumer dans l’espace public et même en petit comité. Telle fut la ruse des hommes : affecter aux dénominations ces phonèmes qui sortaient de leurs bouches en si grand désordre qu’il n’est plus rien sur cette Terre qui ne soit nommé de plusieurs milliers de façons différentes, selon que l’on se trouve ici ou ailleurs.


Pour réussir sa vie, il faut avoir un enfant, écrire un livre et planter un arbre, dit le proverbe. Ainsi fils-je. Puis mon fils, criminel abject, fut hissé sur la pile vacillante de mes invendus et pendu à la branche de mon marronnier.


Tousser dans son coude, garder ses distances, avancer masqué… le geste barrière du corail, c’est tout de même autre chose !