mercredi 20 mai 2020

4351

Double ascendance familiale, bien sûr, comme tout un chacun. Mais, d’un côté, une lignée où triomphent les vertus de tempérance et de frugalité et la rigueur de l’exercice sportif quotidien et où l’existence dure soixante-dix ans ; tandis que, de l’autre, on aura grillé des cigarettes en pêchant à la ligne, on aura volontiers levé le coude au crépuscule, on se sera nourri de carpes farcies et de pâtés de pommes de terre à la viande et il n’aura pourtant jamais été question de mourir avant d’être nonagénaire. Comment dois-je me conduire ?




– Mange ta soupe ! Mange ta soupe !!
Mais s’il devint obèse, il resta nain.