mardi 14 janvier 2020

4224

Cette époque prend trop de place. Elle est bruyante, immature, prétentieuse. Elle nie le passé et grève l’avenir. Il n’y en a que pour elle, partout et tout le temps. On voudrait pouvoir respirer en-dehors. Mais quel encombrement !


Le cercueil capitonné, admettons, mais, franchement, l’option mémoire de forme me paraît superflue.


J’ai demandé à Dieu de me donner la foi. Mais il n’a pas exaucé ma prière : elle manquait de conviction.