jeudi 7 novembre 2019

4156

Grâce aux touffes de poils noirs dressés façon aigrettes sur les oreilles du lynx, vous n’hésiterez pas à reconnaître dans le félin croisé au cours de votre randonnée un vulgaire chat.


Nous n’aurions pas à nous méfier des arêtes si seulement les poissons se méfiaient des hameçons !


L’éléphant possède en effet une mémoire phénoménale, entièrement saturée hélas par le souvenir qu’il a de lui-même.