lundi 9 septembre 2019

4097



L’ardeur, l’entrain, l’excitation sont de bonnes énergies pour les sportifs. Mais l’inertie, la lassitude, la fatigue, la paresse même, tous ces gestes lourds poussent mieux le crayon.


C’est une spécialité culinaire de Mantoue, où je me trouvais hier encore : le ragoût d’âne. Or j’aurais mangé celui qui me fut servi avec plus d’appétit et surtout moins de remords si le cuisinier n’avait étourdiment omis de hacher aussi les oreilles du grison.


Vous trouvez vraiment le funambule intrépide ?! Pour ma part, ce refus de dévier jamais de sa voie me semble dénoter un grand manque d’audace et de confiance en soi.