lundi 2 septembre 2019

4090

Nul n’ignore que l’œuvre de l’écrivain à succès disparaît en même temps que lui tandis que celle de l’auteur méconnu s’impose au fil du temps, enrichissant ses ayants-droits. Tel est mon calcul, mon noble sacrifice. Je ronge ma maigre vache et bois son lait trop clair, mais voyez donc, lecteurs enthousiastes de 2050, quel train indécent mènent aujourd’hui Agathe et Suzie, mes filles adorées.


Je me demande bien comment nous avons accompli cette prouesse technologique de passer de la trottinette des premiers âges à la trottinette électrique en éludant l’étape de la trottinette à vapeur… ?


Tu sèmes la graine peut-être, mais la carotte ensuite se plante toute seule.


[Parution de Sul riccio (Du hérisson) chez Prehistorica Editore, traduit par Gianmaria Finardi qui est aussi le fondateur de cette jeune maison. Je parlerai de ce livre samedi prochain au FestivaLetteratura de Mantoue]