vendredi 2 août 2019

4069

Il a certainement plus de 85 ans et descend à petits pas la pente herbue qui mène au lac, voûté, vêtu de son seul maillot de bain, un peu lâche. Son corps est maigre comme un râteau, son torse creux, ses épaules gibbeuses.


On se dit bien sûr que, sitôt dans l’eau, ce vieillard va retrouver aisance et souplesse et fendre le flot d’un crawl puissant. Des obèses nous ont déjà fait le coup.


Arrivé sur la berge, donc, il glisse sur un caillou, tombe dans le lac et se noie.