mardi 19 février 2019

3913

La destruction de leur habitat entraîne l’extinction des espèces animales, j’en veux pour preuve, depuis que les pelouses sont tondues ras dans les jardins publics et les squares, la disparition de la vache urbaine.


Il n’y a plus non plus de lucioles ni de vers luisants. Ceux que l’on voit encore sont morts depuis des millions d’années.


Quel coup de main, man ! En tronçonnant ta haie, tu as coupé aussi le sifflet du rossignol.