mercredi 9 janvier 2019

3872

Je n’écris pas une phrase sans y mettre un lynx, mais celui-ci sait se rendre invisible et seule l’absence non moins flagrante de lapins et de petits rongeurs signale sa présence au lecteur sagace.


s’il n’y avait que vivre
que ferait l’arbre
du givre


Puis je sombrai dans l’oubli de mes propres livres et de ma vie entière.


[Reprise aujourd’hui de Ronce-Rose pour quatre représentations au Théâtre de Lorient. J’y serai moi-même, samedi 12 à 16h30, pour une rencontre/lecture en compagnie de Joël Jouanneau.]

[Merci à Barz pour cette très belle lecture]