vendredi 7 décembre 2018

3839

Je voyage toujours à mon corps défendant et ne dois de connaître pourtant les quatre coins du monde qu’aux quatre chevaux qui m’écartèlent.


Ses cornes lui feraient une belle lyre, mais elle n’en veut pas, il est déjà bien assez ennuyeux comme ça d’avoir sans cesse à choisir entre mugir et meugler.


C’est mon propre cri qui me réveilla, trempé de sueur et tremblant dans mon lit, le cœur affolé, quel atroce cauchemar : j’avais engendré un fils !