dimanche 2 décembre 2018

3834

Son bébé emplissait le wagon de ses hurlements depuis le début du voyage, recrachant aussitôt la tétine qu’elle lui plantait dans la bouche. Toujours prêt à rendre service, je lui tendis ma pomme.


Ma fatigue d’hier a repris des forces pendant la nuit.


Le vilain petit canard auquel on avait tranché la tête continua pourtant à avancer et devint un cygne absolument grotesque.