mercredi 28 novembre 2018

3830

J’avançais bien dans ce beau roman lorsque je me suis cogné à ma fille qui lisait un manga à côté de moi sur le canapé.


La jeunesse toujours recommence alors que la vieillesse ne fait que durer.


Deux grandes oreilles, une fourrure épaisse et douce, une petite queue ronde, se déplaçant par bonds dans la luzerne, certes, il allait falloir goûter pour s’en assurer, mais je penchais pour du lapin.