mercredi 14 novembre 2018

3816

Sitôt la porte franchie, je restai saisi d’effroi. Le cadavre horriblement mutilé gisait dans son sang, sur le sol de ma cuisine. Comme je m’approchais, un bruit me fit sursauter.


Cela venait du recoin derrière l’armoire. J’attrapai un couteau et m’avançai. Une ombre jaillit, une forme souple qui me fila entre les jambes. Ouf, ce n’était qu’un chat.


J’aurais pu m’en douter, d’ailleurs, le cadavre sur le sol n’était-il pas celui d’une souris ?