jeudi 8 novembre 2018

3810

Le cheval à bascule, la balançoire… à peine s’élance-t-il dans la vie que l’enfant est rattrapé par son passé.


C’est l’heure de la promenade, le cerf-volant frétille dans le vestibule avec son fil entre les dents.


J’ai eu tort de vouloir tout recommencer, changer de vie, de métier. Je suis dépourvu du permis de conduire et nul en cuisine. Mon food-truck s’est embourbé dans ma purée.


[Néanmoins, je serai à Namur jeudi prochain, 15 novembre, pour une rencontre publique en compagnie de Pierre Jourde. Toutes les précisions ici.]